RTBFPasser au contenu
Rechercher

Regions Namur

La station d’épuration du futur présentée à Namur

La nouvelle station d'épuration du groupe John Cockerill révolutionne le traitement des eaux grâce à un procédé plus écologique et plus efficace.

L’entreprise John Cockerill Balteau vient de lancer BeFlow. Ce procédé d’épuration se veut écoresponsable et compétitif. Le système qui a reçu le soutien de la Région wallonne utilise des boues activées granulaires et ne nécessite aucun réactif chimique ; il est donc 100% biologique. Cette station du futur permettra de traiter des eaux en provenance d’installations communales ou industrielles en réduisant considérablement leur empreinte environnementale. Beaucoup plus compact que les installations de traitement traditionnelles, BeFlow est également peu énergivore. Cette technologie est capable de prendre en charge des débits élevés et variables en mode continu et permet donc d’absorber les pics.

Une technologie validée après 1 an et demi de tests

Le procédé a fait ses preuves : il a été validé en conditions réelles grâce à un démonstrateur industriel sur la station d’épuration de Namur. Dix-huit mois d’exploitation sur un effluent urbain ont permis de démontrer que BeFlow respectait bien les normes de rejet tout en réduisant significativement les volumes de réacteur biologique et les surfaces de décantation.

Les tests ont été réalisés en collaboration avec le CEBEDEAU, le centre de référence wallon pour le traitement d’eau.

Après la validation du procédé en Wallonie, cette nouvelle génération de station d’épuration sera bientôt testée en Suisse.

Sur le même sujet :

Archives JT du 29/09/2017

Séchage solaire et géothermique des boues d'épuration

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Articles recommandés pour vous