Regions Bruxelles

La suite Office de Microsoft devient l'outil numérique central de l'enseignement bruxellois

C'est l'ensemble des outils de la suite Office 365 qui a été privilégié par la ville de Bruxelles

© microsoft

13 sept. 2021 à 09:41Temps de lecture1 min
Par Philippe Carlot

Le conseil communal de la Ville de Bruxelles a approuvé ce lundi le "guide des bonnes pratiques numériques" à l'intention des élèves de son enseignement. Un guide rendu nécessaire par les nouvelles pratiques d'enseignement à distance mises en place lors de la pandémie. A cette occasion, la ville de Bruxelles a choisi Microsoft et ses logiciels propriétaires comme outils numériques.

Des programmes comme Teams, Outlook et OneDrive sont donc privilégiés aux logiciels libres de droits pour permettre aux élèves et aux enseignants de pratiquer l'hybridation.

Ce n'est pas tant la supériorité technique des programmes de Microsoft qui ont fait pencher la balance que des questions d'ordre éthique. Membre de l'ASBL Abelli, l'association belge promouvant le logiciel libre, Marc Van Craesbeeck considère que les logiciels libres sont de qualités égales aux logiciels propriétaires et que la question est surtout de "savoir quel respect des données proposent chaque logiciels ? Où sont stockées les données ? Est-ce qu’on peut accéder à ces données pour les corriger ?". Avantage donné sur ce terrain aux logiciels propriétaires. Par ailleurs, soulignons que l'ensemble des données personnelles resteront la propriété de la ville de Bruxelles.

Outre le respect de la protection des données, la suite 365 de Microsoft aurait de nombreux autres avantages comme le pointe le responsable du numérique dans les écoles de la ville de Bruxelles, Patrick Danau : "On s’est rendu compte que ce qu’il nous fallait, c’est un outil simple d’emploi qui ne demande pas de maintenance de la part des professeurs ou des directions et Microsoft se révèle bien plus simple et demande moins d’entretien".

 

Sur le même sujet

Microsoft crée trois nouveaux centres de données en Belgique et promet 60.000 emplois

Economie

Plus assez fiables, bye bye les mots de passe : quelles alternatives comme méthodes d’authentification ?

Articles recommandés pour vous