Doc Shot

La Syrie, le laboratoire de Vladimir Poutine

© Tous droits réservés

18 oct. 2022 à 14:15 - mise à jour 27 oct. 2022 à 08:12Temps de lecture2 min
Par Ariane Denis

Six mois après le début de l’offensive russe en Ukraine, beaucoup se posent la question de savoir jusqu’où ira Moscou et comment contenir l’expansionnisme de Vladimir Poutine. Mais pour comprendre ce qui se passe aujourd’hui à nos frontières, il faut aussi regarder vers la Méditerranée.

© Tous droits réservés

Moscou a officialisé son alliance avec Damas

Depuis 2015, la Russie est un acteur incontournable du conflit syrien. Son objectif est clair : maintenir Bachar al-Assad, son allié historique, à la tête du pays.

Mais ce soutien a un prix terrible : la Syrie est véritablement devenue le laboratoire de Vladimir Poutine. Presque tout l’armement russe a été testé ces dernières années en Syrie.

À plusieurs reprises, Vladimir Poutine a également testé les Occidentaux. D’abord en 2013 après l’attaque chimique perpétrée par le régime syrien et la reculade de Barack Obama sur sa menace de ligne rouge longtemps brandie, mais jamais mise en effet. Une absence de réaction qui a incité le président russe à annexer purement et simplement la Crimée six mois plus tard.

Enfin, il s’est tourné, à nouveau, vers le théâtre méditerranéen et envoyé les mercenaires de Wagner pour appuyer les soldats syriens sur le terrain. En 2015, Moscou a officialisé son alliance avec Damas et conforté ses positions dans le pays, notamment dans des bases militaires stratégiques, aux portes de l’Otan.

© Tous droits réservés

Intervention russe dans le conflit syrien

A chaque étape de son extension en Syrie, la communauté internationale a eu l’occasion de s’opposer à Moscou mais rien n’a été fait. En six ans et demi, 63.000 soldats russes ont été déployés en Syrie, officiellement pour soutenir Bachar al-Assad contre les djihadistes. Pourtant, loin de se contenter de cibler les terroristes, les avions russes ont tué de nombreux civils et anéanti les derniers espoirs de l’opposition au pouvoir de Damas. Selon les ONG, plus de 55.000 Syriens auraient été tués par les bombardements de l’aviation russe, parmi eux à peine 5000 terroristes.

Cette enquête, filmée en Russie, en Syrie, en Europe et aux USA est nourrie de témoignages exclusifs, d’interventions d’experts et d’archives inédites et éclaire également de manière différente la guerre en Ukraine.

Un documentaire d’Édith Bouvier à voir dans "Doc shot" le jeudi 27 octobre à 22h15 sur la Une. A revoir sur Auvio durant 90 jours

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous