Regions Liège

La vidange du lac de Warfaaz à Spa a débuté, première phase d'un chantier prévu jusque fin 2023.

La baisse du niveau du lac.

© RTBF – Philippe Collette

14 avr. 2022 à 09:51Temps de lecture2 min
Par Philippe Collette

C’est un important chantier qui a commencé à Spa, avec la vidange du lac de Warfaaz. Il s’agit de la première étape de travaux prévus jusqu'à fin 2023.

Pour vider le lac, de puissantes pompes ont été actionnées. Si puissantes que le lac devrait être vide dans quelques jours.

Une tuyauterie impressionnante

L’installation des pompes et tuyauteries est impressionnante.
L’installation des pompes et tuyauteries est impressionnante. © RTBF – Philippe Collette

La vidange du lac s’effectue désormais nuit et jour vers le Wayai via d’impressionnants tuyaux. Un travail réalisé par la société locale Xalix, dirigée par Xavier Crahay : "Nous avons immergé deux pompes, qui vont chacune aspirer l’équivalent de 1400 mètres cubes par heure. Nous allons envoyer l’eau dans une tuyauterie qui fait un peu plus de 20 à 30 mètres de long et la jette dans le déversoir puis dans la rivière le Wayai " explique-t-il.

Deux puissantes pompes ont été immergées dans le lac.
Deux puissantes pompes ont été immergées dans le lac. © Société Xalix.

Le lac pourrait être vide dans 10 jours

Premier constat : le lac se vide plus vite que prévu. Le niveau est descendu de 70 cm en moins de 24 heures. Il pourrait être quasi vide dans 10 jours au lieu des trois semaines prévues au départ.

La vidange est la première phase d’un méga chantier d’un an et demi. "Une fois l’eau descendue, on va procéder à toute une série d’inspections et les premières réparations, explique Jean-Luc Trinne, ingénieur au bureau d’étude spadois EXSAS. Tout cela pour préparer la deuxième phase des travaux qui seront mis en adjudication fin de l’année. " Ce sera alors le début de la deuxième phase : "Toute l’année 2023 sera consacrée aux réparations et à l’aménagement du lac ; on doit réparer toutes les évacuations de crue, supprimer les anciennes prises d’eau, vérifier l’étanchéité du barrage et tous les moyens de manœuvre pour régler le débit. Un des objectifs du réaménagement du barrage, c’est aussi de pouvoir maîtriser les conditions d’orages.

Premier constat : le lac se vide plus vite que prévu.
Premier constat : le lac se vide plus vite que prévu. © RTBF – Philippe Collette

Puis ce sera le curage du lac et le réaménagement des berges : " Les berges doivent être améliorées pour le tourisme et la biodiversité ; C’est vraiment un win win : procéder à un curage du lac avec un réaménagement des berges pour créer de la biodiversité, faune et flore."

Et les poissons ?

A l’heure de la vidange, la question de la sauvegarde des poissons se pose avec acuité car l’imposante couche de vase pose problème. "Malgré le fait qu’il y ait 1,50 m de vase, on pourrait garder un mètre d’eau au-dessus de cette épaisseur de vase de façon à sauvegarder les poissons ; on y placerait un oxygénateur pour enrichir l’eau" précise Serge Vanpevenage, de la société de pêche la Warfazienne." Le problème pour les poissons, c’est la durabilité des travaux avec, d’ici début 2024, deux étés et deux hivers et des variations de température de l’eau ; si on subit des canicules, l’eau va se réchauffer et nous risquons d’avoir beaucoup de pertes qui pourraient aller jusqu’à 40 pourcents."

Et si garder les poissons à Warfaaz était vraiment impossible, leur transfert vers le lac de Butgenbach serait alors envisagé.

La Ville de Spa a investi un montant d’un million et demi avec l’espoir d’être remboursée à hauteur de 80 pourcents par la Wallonie, via le "Fonds SPW Inondations".

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous