Regions Hainaut

La Ville d’Ath regrette la décision de l’Unesco, qu’elle juge "surprenante"

© Belga

Le Comité intergouvernemental de sauvegarde du patrimoine culturel immatériel de l’Unesco a décidé vendredi de retirer sa reconnaissance de la Ducasse d’Ath, en raison du personnage du "Sauvage", jugé raciste. Une décision regrettée par le bourgmestre d’Ath, Bruno Lefebvre, qui aurait souhaité que l’Unesco laisse l’opportunité à une commission citoyenne du folklore mise sur pied le mois dernier de trancher la question.

Il est regrettable que l’Unesco ne nous ait pas permis de mener à bien le processus que nous avions initié.

"Bien entendu, nous condamnons fermement le racisme et nous souscrivons pleinement à tous les principes qui ont été discutés" lors de la 17e session du comité du patrimoine immatériel de l’Unesco, tenue vendredi à Rabat (Maroc), a souligné le bourgmestre d’Ath. "Il est cependant regrettable que l’Unesco ne nous ait pas permis de mener à bien le processus que nous avions initié", a-t-il déploré.

Au début du mois de novembre, une commission citoyenne du folklore, réunissant 60 Athois, a été créée pour déterminer si le personnage du "Sauvage" devait continuer de participer à la Ducasse. Regroupant quarante citoyens, dix représentants d’associations locales et dix représentants du folklore, ce groupe voulait rendre un rapport à l’Unesco à la fin du mois de mars 2023, voire au plus tard en avril. Trois scénarios étaient envisagés : le maintien du Sauvage, son retrait, ou l’arrêt de son grimage en noir.

Le retrait de la liste du patrimoine immatériel de l’Unesco vendredi constitue une "surprise", alors qu’initialement, l’institution comptait laisser un délai d’un an aux autorités athoises avant de prendre une décision.

Le retrait a cependant été voté à l’unanimité vendredi, avec l’appui de la Belgique. Le cabinet de la ministre francophone de la Culture, Bénédicte Linard, explique, dans un communiqué, cette position de la Belgique pour "sortir par le haut de cette situation difficile, rappeler avec fermeté son engagement dans la lutte contre le racisme et les discriminations sous toutes leurs formes et sa compréhension des reproches exprimés par de nombreuses voix, et protéger le patrimoine ainsi que l’image de notre pays".

"Nous avons l’impression d’être l’objet d’un amalgame et d’un procès d’intention. Nous déplorons que la Ducasse d’Ath, et plus largement notre population dans son ensemble, soit assimilée au racisme. Nous sommes profondément convaincus que notre réflexion doit se poursuivre. La commission citoyenne du folklore devra mener à bien ses réflexions dans les prochaines semaines", souligne M. Lefebvre, qui juge que les pays représentés à l’Unesco "ont voulu faire un exemple" avec la Ducasse d’Ath.

Dans son retrait de la reconnaissance, l’Unesco exprime le souhait que la Ville d’Ath retire le personnage du "Sauvage", en vue ou non de reproposer à l’avenir la candidature de la Ducasse au sein de cette liste. La Ducasse d’Ath était reconnue comme patrimoine immatériel de l’Unesco depuis 2005.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous