Regions Bruxelles

La Ville de Bruxelles prolonge l’interdiction de consommation d’alcool dans l’hypercentre

© © Tous droits réservés

03 oct. 2022 à 19:07Temps de lecture1 min
Par Belga, édité par Théa Jacquet

Le conseil communal de la Ville de Bruxelles a décidé lundi soir de prolonger d’un an, jusqu’en octobre 2023, son règlement interdisant la consommation d’alcool dans l’espace public de plusieurs quartiers situés dans une partie de l’hexagone. Le règlement avait été adopté en février 2020 pour six mois dans la zone du piétonnier des boulevards centraux. Il a ensuite été prolongé et son périmètre d’application élargi.

Actuellement, cela couvre toute la zone piétonne de Bruxelles, mais aussi une grande partie de l’hypercentre : les zones situées à l’intérieur du Pentagone entre et autour des stations de métro Rogier, Yser et Sainte-Catherine ; la rue Dansaert, le Nouveau Marché aux Grains les rues du Houblon, de la Clé, Léon Lepage, les quartiers des Quais.

L’interdiction est en vigueur 24 heures sur 24. La consommation de boissons alcoolisées reste toutefois autorisée sur les terrasses de l’horeca et dans le cadre de toutes les manifestations commerciales, festives ou sportives dûment autorisées ou organisées par la Ville.

2160 faits de consommation d’alcool depuis 2020

Les contrevenants pourront se voir délivrer une amende administrative d’un montant pouvant aller jusqu’à 350 euros. Selon le bourgmestre Philippe Close (PS), on a dénombré au total 2160 faits de consommation d’alcool sur l’espace public depuis le début de l’application du dispositif en 2020. Pour la période 2021-3022, on a établi 267 constats. La moyenne sur cette période est de 13 constats par mois (à l’exception de décembre 2021).

Toujours d’après le bourgmestre, il n’y a pas lieu de revoir le périmètre. Philippe Close a insisté sur la nécessité de poursuivre le travail de prévention.

Dans l’opposition, David Weytsman (MR) a reproché au collège son attitude laxiste dans cette matière. Pour lui, il faut une présence de police de proximité renforcée, des petits commissariats de quartier à même d’intervenir plus systématiquement en cas de comportement agressif après consommation d’alcool ou de drogue.

Sur le même thème : Archives JT (25/09/2020)

Bruxelles-Ville : davantage de rues sans alcool

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

La Ville de Bruxelles est devenue une ville "amie des démences"

Regions Bruxelles

2000 postes à pourvoir lors du 1er Job Day de la Ville de Bruxelles le 4 octobre

Regions

Articles recommandés pour vous