RTBFPasser au contenu

Regions Liege

La ville de Liège met deux hectares à disposition pour des cultures non alimentaires

Le site de Gaillard Cheval, anciennement champ de mais, pourrait produire de la biomasse

La ville de Liège encourage le maraîchage urbain. Mais des terrains sont parfois difficiles à valoriser, parce qu’ils ne répondent pas aux normes sanitaires, parce qu’ils sont polluées et ne permettent pas de cultiver des légumes, ni de construire des logements. Le programme de soutien aux producteurs alimentaires a été élargi : un appel est lancé pour les candidats qui voudraient se lancer dans les végétaux qui peuvent se transformer en énergie ou en matériaux.

Deux sites dits marginaux sont donc mis à disposition, pour une superficie globale de près de deux hectares, dans la proche banlieue, à proximité de terrils. Le but est de favoriser l’accès à la terre, et de stimuler l’autocréation d’emploi. Les aspirants agriculteurs, particuliers ou associations, doivent visiter les parcelles avant de soumettre une lettre d’intentions et un plan financier. Et divers organismes sont proposés comme aides à l’élaboration du dossier, à rentrer avant la fin juin.

Articles recommandés pour vous