Regions Liège

La ville de Liège va enfin réfléchir à des livraisons bateau + vélo en centre-ville

Un bateau plate-forme capable de décharger des palettes à peu près sur n’importe quel quai

© PAL Port Autonome de Liège

Le "dernier kilomètre", c’est le cauchemar de tous les urbanistes. Amener des marchandises dans les magasins, livrer des colis chez les particuliers, ça amène des camionnettes voire des poids lourds, dans les rues étroites des centres des villes. Ce qui pose des problèmes de qualité de l’air et de mobilité. Mais des solutions existent : elles sont à la fois fluviales et cyclistes.

Le conseil communal de Liège, ce lundi, devrait lancer une étude préliminaire, pour voir comment transformer la Meuse en un axe de transport "structurant", à la fois pour les passagers peut-être, mais surtout pour le fret. Une récente démonstration de matériel, au port autonome, a montré tout l’intérêt d’une formule qui combine acheminement par péniche adaptée au transbordement de palettes, jusqu’à des quais où des vélo-cargos prennent le relais. Plusieurs localités françaises ou hollandaises offrent déjà ce genre de services.

Le souci, dans le cas de la cité ardente, c’est de voir comment organiser la cohabitation entre les barges à fort tonnage pour les bobines de tôle, le charbon ou les pierres, et de la logistique plus légère, d'examiner si des infrastructures sont nécessaires et où les installer. Et de vérifier s’il est judicieux d’intensifier l’actuelle offre touristique, la navette, pour offrir aux usagers quotidiens au quotidien une alternative aux transports en commun classiques. C'est ce que des experts vont devoir déterminer. La majorité socialiste et libérale affiche depuis longtemps de vagues intentions en ce sens. Elles vont commencer peut-être à se concrétiser.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous