Icône représentant un article audio.

Regions Namur

La Ville de Namur achète 10 ha de terres agricoles

Ecoutez le reportage de Grégory Fobe

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

La Ville de Namur a acquis dix hectares de terres agricoles sur le Plateau de Bouge, pour un montant de 705.000 euros, a-t-elle présenté mercredi. Cette surface agricole doit accroître l’autonomie alimentaire du territoire, soutenir les petits producteurs, favoriser la biodiversité et lutter contre les inondations.

Selon l’échevine de la Transition écologique, Charlotte Mouget, les trois parcelles acquises, propriétés de la Société wallonne du logement, étaient dominées par une activité agricole conventionnelle, propice à l’érosion des sols et aux inondations par ruissellements.

"L’ASBL Terre-en-vue va nous aider à baliser le projet mais nous voulons y développer une production locale de fruits et légumes, créer de l’écopâturage et y implanter un verger", a expliqué l’échevine. La Ville veut sécuriser l’accès aux terres pour les petits producteurs mais aussi augmenter la part du circuit court durable. "Une partie de la production pourrait partir dans la cuisine du CPAS et profiter aux écoles de la commune", a-t-elle précisé.

La Ville créera également une niche écologique en favorisant la biodiversité. L’aménagement et l’exploitation des parcelles doivent limiter les inondations par ruissellements.

 

La Ville de Namur acquiert dix hectares de terres agricoles sur le plateau Bouge. L’idée est d’y cultiver des fruits et légumes mais aussi de mener des projets pour favoriser la biodiversité et lutter contre les inondations.
La Ville de Namur acquiert dix hectares de terres agricoles sur le plateau Bouge. L’idée est d’y cultiver des fruits et légumes mais aussi de mener des projets pour favoriser la biodiversité et lutter contre les inondations. RTBF Grégory Fobe

Sur le même sujet

Les céréales ont de plus en plus de place dans notre alimentation

Nutrition

Articles recommandés pour vous