La ville de Tubize ne renonce pas à l’idée d’avoir sa piscine

La commune souhaite un lieu où les enfants des écoles pourront apprendre à nager

© Pixabay

10 déc. 2021 à 17:03Temps de lecture1 min
Par Stéphanie Vandreck

Le point est inscrit à l’ordre du jour du conseil communal de ce lundi. Les conseillers sont invités à approuver la commande d’une pré-étude de faisabilité pour un projet de piscine communale. C’est l’intercommunale carolo IGRETEC qui a été sollicitée par la ville pour cette mission, sur base de son expertise dans le domaine. "Nous allons lui demander d’analyser les différents lieux où ce genre de projets est envisageable, de voir ce que la construction et l’exploitation vont coûter à la ville. Nous voulons aussi avoir la maîtrise sur le coût des bains. Tout cela fait partie du cahier des charges", indique le bourgmestre Michel Januth. L’étude analysera également la possibilité d’envisager un partenariat public-privé, comme cela s’est déjà fait dans d’autres communes. Tous les scénarios possibles devraient donc être envisagés.

Des ambitions modestes

Après le naufrage du projet Sportissimo, il ne s’agira pas pour Tubize de construire un centre aquatique ou une piscine olympique, mais bien un bassin d’une taille raisonnable, destiné principalement aux écoles de la commune et qui pourrait aussi être accessible aux habitants en soirée et le week-end. "Il y a suffisamment d’infrastructures de loisir aux alentours, commente encore le bourgmestre. Ce que nous souhaitons, c’est une piscine où les enfants de nos écoles pourront apprendre à nager". Il faut dire qu’aujourd’hui, les cours de natation des petits tubiziens se donnent, soit chez un privé de la commune, soit dans les piscines de communes telles que Nivelles, Braine-l’Alleud ou Enghien. Avec à la clé, une grosse perte de temps pour les déplacements et au final peu de temps pour l’apprentissage.

Les résultats de l’étude d’IGRETEC sont attendus pour l’automne prochain. Si ceux-ci s’avèrent concluants, la future piscine pourrait être inscrite au budget 2023 de la ville. "La piscine fait partie des projets que nous souhaitons réaliser, mais nous partirons aussi bien entendu à la pêche aux subsides. On n’a pas pour ambition de vouloir construire cela uniquement sur fonds propres", insiste le bourgmestre.

Sur le même sujet

Tubize: l'ancien échevin Pierre Pinte (MR) démissionne de son mandat de conseiller communal

Régions Brabant wallon

Namur : réouverture de la piscine de Jambes !

Regions

Articles recommandés pour vous