Vuelta - Cyclisme

La Vuelta de Remco Evenepoel : Ilan Van Wilder, ambassadeur de la réussite collective de Quick-Step Alpha Vinyl

Cyclisme : Ilan Van Wilder (tout à droite) emmène le peloton sur les routes de la Vuelta. L’équipier de Remco Evenepoel au sein de l’équipe Quick Step-Alpha Vinyl aura joué un rôle primordial dans ce Tour d’Espagne 2022.

© Quick Step-Alpha Vinyl (Justin Setterfield / Getty Images)

Pour décrocher le classement final de la Vuelta, Remco Evenepoel a bénéficié d’une équipe Quick-Step Alpha Vinyl entièrement dévouée à son grand objectif de la saison. Après trois semaines de course dans le costume de leader, Remco sait ce qu’il doit à ses coéquipiers. Il a d’ailleurs passé son Tour d’Espagne à remercier ses potes du Wolfpack et insister sur le travail abattu.

Pieter Serry a malheureusement trop rapidement quitté la Vuelta (positif au covid) mais non sans avoir transmis ses précieux conseils. Julian Alaphilippe a impressionné dans la première semaine, avant un nouveau coup de malchance et cette chute fatale. La machine à rouler Rémi Cavagna, l’expérience du tonton/capitaine Dries Devenyns, l’homme à tout faire Fausto Masnada et, enfin, les deux précieux maillons quand la pente s’élève : Louis Vervaeke et Ilan Van Wilder. Malgré quelques inquiétudes et critiques assez logiques (Quick-Step Alpha Vinyl avait peu d’expérience dans la gestion d’un grand tour), la formation belge a répondu aux attentes.

Dans une telle tâche collective, isoler une individualité est une affaire complexe. Mais s’il ne fallait en retenir qu’un seul, notre choix (subjectif) se porterait sur Ilan Van Wilder. À 22 ans lui aussi (mais quatre mois plus jeune encore que Remco), il a sorti une Vuelta époustouflante. Régulièrement dernier étage de soutien à Evenepoel, il a été décisif dans la première semaine et la prise du maillot rouge en donnant l’ultime relais avant l’accélération progressive et asphyxiante de son leader. Malgré une deuxième semaine plus compliquée en haute montagne, sa présence était précieuse. Même constat au moment de contrôler et défendre la victoire finale dans la dernière partie de ce Tour d’Espagne.

Remco et Ilan, des ressemblances physiques et identitaires

Il est assez amusant de constater les ressemblances entre Evenepoel et Van Wilder. Elles sont identitaires, puisqu’ils viennent tous les deux du Brabant Flamand (et parlent très bien français), mais aussi physiques et morphologiques. Leur taille est identique, 1 mètre 71, et le poids similaire, autour des 62-64 kilos. Des mensurations proches qui peuvent s’avérer pratiques, par exemple, en cas de problème mécanique et de changement de vélo. C’est pour cette raison que Remco a passé une bonne partie de sa Vuelta collé à Van Wilder. Un changement de vélo entre les deux garçons n’aurait posé aucun problème. Ilan a lui aussi de bonnes prédispositions pour l’exercice du contre-la-montre et les cols roulants qui se grimpent au rythme. Pour différencier les deux petits formats de la Quick-Step dans un peloton, il faut s’attarder sur la position de Van Wilder sur le vélo. Ilan est bien plus couché sur sa machine, coudes écartés et ventre plongeant vers le cadre de son vélo. Plus la route s’élève et l’effort s’intensifie, plus cette position "couchée" est accentuée.

Vuelta : La réaction d'Ilan Van Wilder après la 17ème étape

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Van Wilder dans l’ombre d’Evenepoel, mais sans jalousie

Dans ce Tour d’Espagne, Ilan Van Wilder s’est livré pour un leader qu’il pourrait pourtant jalouser et voir comme un rival briseur de rêves et de carrière. Tous les deux nés dans l’année du nouveau millénaire, en 2000, Ilan et Remco se connaissent très bien. Chez les jeunes, Van Wilder a vu débarquer le phénomène R.EV. Alors qu’Ilan dominait régulièrement le circuit, voilà qu’il tombe soudainement sur un adversaire boulimique qui gagne quasiment toutes les courses devant lui ! Van Wilder possède des qualités énormes mais il doit vivre dans l’ombre de Remco.

Après une formation dans la formation Lotto-Soudal Developpement, Ilan Van Wilder veut passer pro. Mais l’équipe belge ne lui donne pas vraiment toutes les garanties pour être un coureur de grand tour. Il décide alors de s’orienter vers le Team DSM. Choix qu’il va malheureusement regretter un an et demi plus tard. Comme énormément de coureurs avant lui, Van Wilder est en tension avec DSM. Sa non-sélection pour la Vuelta 2021 lui reste en travers des rayons.

J'ai insisté pour faire venir Ilan Van Wilder chez nous 

Il casse son contrat et signe chez Quick-Step Alpha Vinyl. Il y retrouve forcément Remco et sait que le manager Patrick Lefevere construit un groupe pour aider et permettre à son prodige de remporter, un jour, un grand tour. "Moi, je vois moins Remco comme un phénomène car je le connais très bien et depuis ses débuts. Je ne suis donc pas surpris par tout ce qui lui arrive. On a partagé pas mal de choses ensemble chez les juniors, notamment dans les sélections nationales. Être de nouveau avec lui, dans cette équipe, c’est chouette", nous confiait Ilan Van Wilder, en janvier, durant le stage hivernal de l’équipe.

Et Remco Evenepoel d’ajouter, toujours en début d’année : "Je ne vais pas dire que c’est moi qui fais l’équipe, mais on en discute ensemble, avec le staff. Et pour Ilan, vu que je le connaissais, j’ai insisté sur le fait que ce serait très bien de le faire venir chez nous. Finalement, il est là et je suis très heureux d’avoir mon copain dans l’équipe. Les grimpeurs qu’on a engagés sont de très bons coureurs, des gars qui peuvent aussi gagner des courses et ça, ça me plaît. On aura plus de pions et ce sera notre force, la philosophie du Wolfpack quoi !".

En rejoignant la Quick-Step, Van Wilder a mis une partie de ses ambitions personnelles de côté. Un choix assumé qui s’avère aujourd’hui judicieux. En travaillant de la sorte sur le Tour d’Espagne, Ilan s’est mis en lumière et a accumulé une fameuse dose d’expérience. À l’avenir, peut-être qu’un jour, lui aussi, son (grand) tour viendra. En attendant, il apprécie son rôle. "On est content d’avoir Remco comme leader et de travailler pour lui. On écrit une belle histoire ensemble", déclarait Ilan Van Wilder dans la dernière semaine de course.

Pour en savoir plus sur les résultats d’Ilan Van Wilder (source : PCS) :

Loading...

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous