RTBFPasser au contenu
Rechercher

Nature & Découvertes

La Wallonie et le Néandertal : la grotte Scladina, un site archéologique permanent et… ouvert au public

Depuis 1830, la Wallonie a joué un rôle majeur dans la genèse de la Préhistoire et de l’étude de l’homme fossile. De nombreuses découvertes y ont été faites, notamment à Andenne, en province de Namur, où une dent de Néandertalien vient d’être trouvée, près de 30 ans après " l’enfant de Sclayn ".

En 1971, la grotte Scladina est repérée par des spéléologues. Haut perchée sur le flanc d’un petit vallon adjacent à la Meuse, la cavité est alors remplie de sédiments et des fouilles y sont entreprises. Ils y trouvent plusieurs outils en pierre taillée et c’est là qu’ils font appel à des archéologues professionnels.

Une vingtaine de milliers d’artefacts datant du Paléolithique moyen vont être découverts mais c’est en 1993 que les fouilles vont prendre un nouveau tournant. Le 16 juillet, un morceau d’ossement très ancien va être mis au jour : l’hemi-mandibule droit d’un Néandertalien. C’est la première découverte du genre en Wallonie depuis celle de Spy en 1886 !

En tout, ce sont 19 restes d’un jeune individu néandertalien, baptisé " l’Enfant de Sclayn ", qui vont être découverts. Pendant des années, des chercheurs vont faire parler ces vestiges afin d’esquisser le portrait de cet enfant. On peut maintenant dire qu’il s’agissait d’une petite fille de 8 ans, ayant vécu il y a près de 120.000 ans, et qu’elle consommait de la viande d’herbivores vivant dans les plaines.

Une dent pas si anodine

Depuis, ce site archéologique a dévoilé de nombreux ossements d’animaux préhistoriques et fait l’objet de fouille permanente. La grotte a d’ailleurs été classée comme patrimoine exceptionnel de la Wallonie. Mais fin avril 2022, les fouilleurs ont fait une nouvelle découverte exceptionnelle : une dent de Néandertal.

Cette dent, vieille d’au moins 40.000 ans, permettra de livrer de précieuses informations, notamment sur l’âge et le mode de vie de l’individu. Et ce en partie, grâce au tartre présent sur la dent. " Ce tartre, que les dentistes ont vite tendance à enlever chez nous, est en fait une mine d’informations ", explique Grégory Abrams, conservateur au Centre archéologique de la grotte Scladina, au micro de Boukè. " Cela donne des informations sur ce que l’on a mangé, ce que l’on a consommé… ce qui est absolument précieux concernant le Néandertalien. "

>> À suivre : " Cette découverte doit être valorisée dans le cadre du tourisme wallon ", explique la ministre Valérie de Bue à Boukè.

Juste une dent oui… mais néandertalienne !

Comme les découvertes sur l’homme de Néandertal sont rares, de nombreux centres de recherches se penchent actuellement sur l’étude de cette dent. Modélisée en 3D à Gand, ses détails sont actuellement analysés en Belgique, mais aussi en France, en Allemagne et aux Pays-Bas. Sa datation correspond par ailleurs à la période d’extinction des néandertaliens, ce qui ouvre de belles perspectives de recherches.

Un site de fouille… ouvert au public

Très fragile, la dent ne sera pas exposée au grand public, et sera conservée dans un espace climatisé. Mais une réplique de la même taille est déjà observable à l’espace muséal d’Andenne. Plusieurs vestiges préhistoriques de la Grotte Scladina, dont ceux de " l’Enfant de Sclayn ", sont également mis en valeur dans les collections du musée.

En tant que site préhistorique majeur, Scladina est le seul chantier de fouille belge qui soit accessible au public et qui soit toujours en cours de fouille. Cet aspect pédagogique est donc la valeur ajoutée de cette accessibilité au site. Les enfants (ou les moins jeunes!) peuvent en apprendre plus sur le métier d’archéologue au contact de professionnels dans un véritable contexte de recherche.

Où ? Rue Fond des Vaux 339d 5300 Andenne

Quand ? L’espace muséal est accessible tous les jours de 10h à 17h – Jusque fin juin, la grotte est accessible les dimanches et jours fériés à 14h en français, les horaires sont adaptés pour l’été

Infos pratiques : Réservation obligatoire pour les visites individuelles (Que ce soit pour la grotte ou l’espace muséal) – Maximum 25 personnes pour les groupes scolaires, plusieurs modules disponibles, réservation par mail via animation@ema.museum ou par téléphone au 0485/68.31.12. – Pas d’accès PMR

Articles recommandés pour vous