Ladies in Rock

Ladies in Rock : Minnie Riperton

05 déc. 2021 à 18:00Temps de lecture2 min
Par Delphine Ysaye

Artiste soul des années 60-70, Minnie est surtout connue pour sa capacité vocale, pouvant couvrir plus de 4 octaves.

Avec son titre " Lovin' you", elle entre dans la légende !

Malheureusement Minnie décède prématurément à l’âge de 31 ans laissant derrière elle cinq albums studio et l’une des plus belles chansons de l’histoire de la soul.

Sensuelle, provocante, et un brin innocente à travers son timbre si singulier, elle continue d’inspirer de nombreux artistes.

Loading...

Minnie Riperton naît à Chicago le 9 novembre 1947 dans une famille pauvre de huit enfants. Très vite elle étudie la musique, le théâtre et la danse au Lincoln Center de Chicago.

Ses parents, découvrant l’étendue de sa tessiture vocale, l’encouragent à faire de son art un métier.

Elle commence donc sa carrière à 14 ans en signant sur le label Chess Records et intègre son premier groupe " The Gems ". Le trio féminin ne rencontre pas le succès attendu.

Après avoir sorti deux singles sous le pseudonyme d’Andrea Davis, Minnie Riperton rejoint le groupe de soul psychédélique " Rotary Connection " en 1966.

Avec le groupe formé par le producteur Marshall Chess, la chanteuse sort six albums de 1967 à 1971 et se lance parallèlement dans une carrière solo.

La musique du groupe est jugée trop psychédélique par les critiques qui ne jurent que par les standards soul de l’époque.

​Minnie prend alors définitivement son indépendance avec un premier album solo " Come To My Garden ". Un album soul fusionné de Rhythm & Blues reconnu par les critiques dont le succès commercial est mitigé

Loading...

 

Trois ans plus tard elle croise la route de Stevie Wonder qui travaille sur son chef-d’œuvre " Songs In The Key Of Life ". Ayant signé chez Epic Records, la chanteuse est en pleine préparation de son second album intitulé " Perfect angel ".

Sous le charme (artistique) de Minnie, Stevie décide d’écrire deux titres pour la chanteuse et même d’assurer quelques parties de batterie sur l’album.

Stevie devient son mentor, n’hésitant pas à arranger certains titres lui-même.

Afin d’en faire la promotion, le label décide de sortir 3 singles dont " Take a Little Trip " écrit par Stevie Wonder. L’album connaît un succès en dessous des attentes de la firme californienne. Don Ellis demande donc à Minnie de composer l’album suivant mais Richard Rudolph, le mari de la chanteuse, pense qu’il faudrait sortir un quatrième single pour donner une dernière chance au disque. Sort alors le plus gros succès de la chanteuse : " Lovin’You ". Entre-temps Minnie est aussi devenue l’heureuse maman de deux enfants.

Le succès est immédiat et les ventes du disque décollent enfin.

Retrouvez la suite ce vendredi soir entre 21 et 22 heures sur Classic 21, en ROD sur Classic 21.be et Auvio ainsi que dans le Télépro de cette semaine.

Télépro

En partenariat avec

Sur le même sujet

Monika Dannemann, ''The'' Girlfriend…

Ladies in Rock

Sarah McLachlan, féministe et fondatrice du ''Lilith Fair'' festival

Ladies in Rock

Articles recommandés pour vous