Economie

L’aéroport de Charleroi va rouvrir jeudi matin

L’aéroport de Charleroi

© Tous droits réservés

L’aéroport de Charleroi rouvrira ses portes dès jeudi, après la grève qui a fortement perturbé le site en début de semaine. C’est ce que nous indiquent la direction et les syndicats ce mercredi. La plupart des vols au départ de Charleroi devraient donc pouvoir être assurés.

"C’est une très bonne nouvelle pour les passagers qui vont pouvoir prendre leur avion sans stress. On peut désormais parler d’une reprise totale pour demain. Au niveau opérationnel, nous sommes prêts pour faire voler nos avions à 100%", confie Philippe Verdonck, le patron de l’aéroport. Un optimisme partagé par plusieurs compagnies aériennes que nous avons contacté cet après-midi.

Pour rappel, la fermeture de l’aéroport de mercredi pour les vols au départ avait été décidée avant l’accord tombé mardi soir entre BSCA Security et les syndicats à l’issue d’une rencontre organisée par le ministre wallon des Aéroports Adrien Dolimont. Cet accord prévoit que le marché de sécurité ne sera finalement pas scindé entre deux prestataires, conformément à la revendication des agents de sécurité de l’entreprise Security Masters, à l’origine du mouvement de grève. Security Masters reste donc, pour l’instant, le seul employeur pour la sécurité à l’aéroport de Charleroi jusqu’en 2025.

Si aucun vol ne décollera de BSCA ce mercredi, le site est bien ouvert pour les avions atterrissant sur le tarmac carolo. Il est donc possible d’accéder au parking et au hall de départ pour venir récupérer des passagers.

Les passagers lésés ce mercredi devraient être remboursés

Les passagers lésés ce mercredi, qui étaient encore nombreux à attendre sur place, devraient pouvoir prétendre à un remboursement. En effet, la décision de fermer l’aéroport vient de la direction. Pour les nombreux passagers qui n’ont pas pu avoir leur vol lundi ou mardi, la situation est en revanche moins claire.

Selon Stéphanie Golinvaux, avocate spécialiste du droit des transports, leurs chances d’obtenir un dédommagement semblent faibles. "La réglementation européenne en matière de remboursement s’applique, lorsqu’un vol est annulé ou retardé. Dans ce cas-ci, le vol décolle, mais certains passagers ne sont pas en mesure de prendre cet avion. Et ici, la loi ne prévoit pas de remboursement ou d’indemnisation. On pourrait tenter de retrouver la responsabilité d’un autre acteur de la chaîne. Le problème, c’est que nous sommes dans le cas d’une grève externe, qui concerne les employés d’une société externe. La jurisprudence décrit ce cas comme étant un cas de force majeur qui exonère les différents acteurs de leur responsabilité ", explique-t-elle.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous