Le 8/9

Laetitia Casta se remémore sa première expérience difficile avec l’équipe d’Yves Saint Laurent

11 janv. 2022 à 15:27Temps de lecture2 min
Par François Saint-Amand

Invitée par Yann Barthès dans Quotidien, Laetitia Casta a révélé avoir essuyé de nombreuses critiques sur son physique, lors de sa première collaboration avec l’équipe d’Yves Saint Laurent. Sara De Paduwa est revenue sur cette intervention dans le Zap Télé du 8/9.

Le mouvement #MeToo qui a émergé ces dernières années a mis en lumière de nombreuses violences sexuelles subies par les femmes, notamment des personnalités du showbiz.

Beaucoup de femmes dévoilent aussi avoir été victimes de remarques blessantes et d’actes dégradants sur leur physique. Laetitia Casta a récemment affirmé à Télérama que le réalisateur Claude Zidi voulait limer ses dents au moment de son premier rôle au cinéma. C’était sur le tournage d’Astérix et Obélix contre César.

Aujourd’hui saluée par la critique du 7e art et les plus grands couturiers, la mannequin et actrice de 43 ans a pourtant vécu d’autres expériences traumatisantes au début de sa carrière. Elle garde notamment un goût amer de son premier passage chez Yves Saint-Laurent, à 15 ans à peine.

"Comment on va faire pour habiller ça ?"

Interrogée dans Quotidien par Yann Barthès, Laetitia Casta a confié que son physique pulpeux ne collait pas avec l’image des top-modèles à la silhouette longiligne.

"Dans le milieu de la mode, je n’étais pas dans les normes. Alors que moi, je n’avais rien demandé ! Je suis arrivée avec ce que j’étais et je trouvais que c’était très bien. Et à ce moment-là, il a fallu défendre quelque chose. Ce n’était pas prévu, mais je l’ai défendu" avance-t-elle. Un exemple frappant, ses débuts de collaboration avec la maison Yves Saint Laurent. Lors de sa première rencontre avec l’équipe du célèbre couturier, absent ce jour-là, elle reçoit de nombreuses remarques blessantes.

"Ils m’ont regardée et ils ont dit : 'Mais comment on va faire pour habiller ça ?'" raconte-t-elle, alors qu’elle se trouvait dans la même pièce. "J’étais là, devant moi. Mais ils ne savaient pas que j’étais française". Celle qui est désormais la mère de quatre enfants ne s’est pas laissée démonter : "J’avais 15 ans et demi, et je leur ai dit : 'Plus jamais je n’irai dans cet endroit affreux. Je n’irai plus !'".

Deux ans plus tard, la mannequin accepte de revenir, sur demande d’Yves Saint-Laurent. Elle pose néanmoins ses conditions : ni blouse blanche, ni chignon, ni rouge à lèvres. Cette fois l’équipe se montre plus conciliante : "Comme monsieur Saint Laurent voulait me voir, ils ont répondu : 'Ah, très bien, il n’y a pas de problème'".

"Je suis arrivée, il était là devant moi, et là, mon cœur s’est mis à battre très fort. Et ça a été une belle histoire d’amour qui a commencé entre nous" se souvient-elle. Une histoire qui au final se termine bien !

Valery HACHE / AFP

L’actu people, ça se passe sur VivaCité

Pour plus d’actu people, rendez-vous tous les jours dans Le 8/9 sur VivaCité et sur la Une ainsi que dans La Récré de Midi de 12h à 13h sur VivaCité et en replay sur Auvio.

Sur le même sujet

Yannick Noah, l’homme aux 1001 vies devient “chef de village” au Cameroun

Vivacité

Dave, le chanteur de 77 ans, hospitalisé suite à une lourde chute

Vivacité

Articles recommandés pour vous