Ecologie

L’allemannsretten ou le droit d'accéder librement à la nature

L’allemannsretten ou le droit d'accéder librement à la nature.

© Shingo Shimono/EyeEm

09 nov. 2022 à 09:00Temps de lecture2 min
Par RTBF avec AFP

Vous prendriez bien un grand bol d’air frais ? En Norvège, le libre accès à la nature est un droit. Il porte même un nom : l’allemannsretten. À l’heure de la sobriété, cette pratique permet aux férus de randonnées et de camping sauvage de profiter de la nature, à moindre frais et de manière écoresponsable. Seule condition (ou presque) : respecter l'environnement.

Camping sauvage autorisé même en zone privée

Les petits plaisirs de la vie ne sont plus synonymes de dépenses ou de consommation. À l’heure de la sobriété énergétique, focus sur l’allemannsretten, qui donne libre accès à la nature. Une pratique ancrée dans les mœurs norvégiennes pour profiter pleinement, mais sous certaines conditions, des paysages et des forêts du pays nordique. 

Cet allemannsretten se traduit par le "droit de tout un chacun de profiter de la nature". C’est une façon pour la Norvège de promouvoir ses nombreux espaces verts et naturels. Cette liberté se caractérise notamment par le droit de bivouaquer ou de pique-niquer dans un espace naturel, même si ce dernier est un domaine privé. De plus, les personnes souhaitant profiter de ce droit n’ont pas nécessairement l’obligation de demander l'autorisation aux propriétaires avant de planter leur tente. 

D'autres pays ont légiféré dans le même sens

Il existe néanmoins quelques règles à respecter. La législation impose de bivouaquer à 150 mètres au moins de l'habitation la plus proche. Cette règle vaut aussi pour les vans, les caravanes ou les mobile-homes. Si vous souhaitez passer plus de nuits au même endroit, il convient par ailleurs de demander la permission au propriétaire des lieux, à moins que vous soyez en montagne ou dans une région très isolée.

Respect de la nature oblige, les campeurs ne doivent pas laisser de trace de leur passage.

Certains lieux peuvent être interdits aux campeurs ou aux randonneurs, ce sont des "zones spéciales de protection". Cela peut permettre de protéger la biodiversité ou encore certains monuments

Pour les adeptes de la randonnée, la Norvège n’est pas le seul pays à avoir légiféré sur l’accès à la nature. En Finlande, ce concept existe aussi sous le nom de Jokamiehenoikeus. En Estonie, il est appelé igameheõigus. Depuis 1994, la Suède a fait entrer ce droit dans sa constitution sous le nom de l’allemansrätt. Autant de destinations pour pratiquer l'écotourisme.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous