L’animateur Stéphane Bern quitte Paris car il estime que la ville est "devenue une poubelle"

Le journaliste français Stéphane Bern, lors des obsèques d’Henri d’Orléans, à Dreux.

© AFP

13 nov. 2021 à 18:04Temps de lecture1 min
Par RTBF

Généralement, lorsque l’on entend parler de Paris, on évoque la ville de l’amour ou encore la plus belle ville de France. Pourtant, dans un entretien accordé au Parisien, Stéphane Bern qui fête ce 14 décembre ses 58 printemps a expliqué les raisons de son exil de la capitale française. Et l’animateur casse le mythe.

S’il se dit "amoureux" de la capitale de son pays, celui qui présente depuis de nombreuses années les émissions historiques de France Télévision la quitte après y avoir vécu 18 ans. Il a pour projet de s’installer dans le département de l’Eure-et-Loir, à Thiron-Gardais.

"Je n’en peux plus", confie Stéphane Bern qui confie avoir fait le choix de rendre l’appartement où il résidait dans le quartier de Pigalle. "J’avais l’impression de devenir fou", poursuit-il.

"Où est passée la Ville Lumière ?"

Que reproche-t-il à la ville qui recèle pourtant d’un fort patrimoine, thématique à laquelle tient l’animateur. "La saleté, les trous dans la chaussée, les chantiers permanents, le bruit et surtout […] la violence", lance-t-il au quotidien local.

Cet emblème de la télévision française déplore d’avoir perdu "la Ville Lumière", au détriment d’une "poubelle où les gens se débarrassent de tout et n’importe comment".

Et les confinements à répétition et la pandémie auraient donné des envies d’ailleurs à de nombreux parisiens. En avril dernier, les prix de l’immobilier dans la ville avaient quelque peu décliné, malgré un marché très peu abordable.

Articles recommandés pour vous