L’Antwerp et Anderlecht gros "consommateurs" de joueurs, Manchester City et le PSG aux antipodes

Anouar Ait El-Hadj et Manuel Benson
22 nov. 2021 à 14:57Temps de lecture1 min
Par Giovanni Zidda

Combien de joueurs les clubs utilisent-ils au cours d’une année ? C’est la question à laquelle a voulu répondre l’Observatoire du football CIES en analysant le nombre de joueurs utilisés en championnat lors des 365 derniers jours au sein de 84 premières divisions du monde entier.

Les équipes de la Pro League belge font également partie de l’échantillon observé. Sans véritable surprise, les clubs les plus voraces en termes d’utilisation de joueurs sont l’Antwerp avec 45 joueurs et le Sporting d’Anderlecht avec 43 joueurs. Le tandem est suivi d’assez près par le Sporting de Charleroi (41) et le Standard (39). L’Union Saint-Gilloise (30), Genk (28) et Malines (28) tirent quant à eux la moyenne belge (34,1) vers le bas.

Au sein des 5 grands championnats européens (Allemagne, Angleterre, Espagne, France, Italie), ce sont les petits clubs de Serie A qui peinent le plus à garder un noyau stable. Ainsi le Genoa a utilisé 50 joueurs et le Spezia (49). Quatre clubs italiens supplémentaires (Venezia, Cagliari, Salernitana et Bologna) figurent dans le top 10 des clubs du Big-5 en termes de joueurs utilisés contre un seul pour la France (Troyes), l’Espagne (Cadiz), l’Angleterre (Watford) et l’Allemagne (Hertha Berlin). Ces 10 clubs sont les seuls à avoir donné du temps de jeu à plus de 40 joueurs dans les championnats européens.

Le premier club prestigieux de ce classement est le Paris Saint-Germain avec 38 joueurs utilisés. En revanche, les deux équipes qui travaillent avec les noyaux les plus restreints du Big-5 sont West Ham United et Manchester City avec 25 joueurs. L’Atlético de Madrid (26), Mönchengladbach (27), Lille (27), Tottenham (28) et Chelsea (29) sont les autres clubs d’un certain niveau à rester sous la barre des 30 joueurs utilisés.

>> Les chiffres du CIES en détail

Sur le même sujet

La Tribune : "La tolérance concernant Kompany ne sera pas infinie"

Emission La Tribune

Articles recommandés pour vous