RTBFPasser au contenu
Rechercher

L’artiste français Jacques Villeglé, "grand-père" de l’art urbain, est décédé à 96 ans

07 juin 2022 à 20:50Temps de lecture1 min
Par Belga, édité par Paul Verdeau

Jacques Villeglé, considéré par les street-artistes contemporains comme le "grand-père" de l’art urbain à travers notamment son travail sur les affiches lacérées, est décédé à l’âge de 96 ans, a annoncé mardi le Centre Pompidou.

"C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de l’artiste Jacques Villeglé, à l’âge de 96 ans", a annoncé le Centre Pompidou, qui lui a consacré en 2008 une grande rétrospective, saluant "la mémoire d’un grand artiste, flâneur et collecteur d’affiches dont le travail singulier a marqué la seconde moitié du 20e siècle".

Membre fondateur du groupe des Nouveaux Réalistes en 1960, avec Arman et Yves Klein notamment, Jacques Villeglé, de son vrai nom Jacques Mahé de la Villeglé, est né le 27 mars 1926 à Quimper et a étudié aux Beaux-Arts de Rennes puis de Nantes.

C’est avec son ami le plasticien photographe Raymond Hains, mort en 2005, qu’il décolle sa première affiche, en 1949, à Paris.

L’artiste a poursuivi son œuvre à base d’affiches lacérées jusqu’en 2003.

Il a aussi créé dans les années 70 des "graphismes sociopolitiques", écriture anonyme collée sur les murs du métro, rêvant de créer un alphabet qu’il mettait en valeur par la typographie.

"Artiste honoré par tous les grands musées, ses œuvres font partie de notre imaginaire collectif et ont contribué à changer notre regard sur l’urbain, comme une invitation à se réapproprier la ville, à la contempler mais aussi à la réinterroger, à la remettre en question, à la bousculer", a rendu hommage la maire de Rennes, Nathalie Appéré.

Articles recommandés pour vous