Lasne réduit ses émissions de CO2 avec l'aide du web et de l'inBW

Le toit de ce bâtiment sportif est en réfection, à la suite de problèmes d'instabilité. La Commune de Lasne en profite pour isoler la toiture afin de réduire le coût énergétique et les émissions de CO2.
04 mars 2020 à 18:10Temps de lecture2 min
Par Jean-Claude Hennuy

Réduire les émissions de CO2. Pour mieux protéger la planète.
C’est ce que font déjà une série d’entités locales, y compris en Brabant wallon. Mais certaines communes poursuivent leurs efforts, avec l’aide précieuse d’un outil internet spécifique et le soutien de l’inBW.

De l’intention à l’action

A l’initiative de l’inBW (l’intercommunale du Brabant wallon), la Province et les 27 communes sont invitées à signer une convention pour prendre des mesures concrètes permettant de réduire les émissions de dioxyde de carbone, dont la surproduction due aux activités humaines est nocive pour la planète. Pour les accompagner dans leurs démarches, ladite convention propose aux communes un outil gratuit, pendant deux ans. Il s’agit d’une plateforme internet baptisée "Futureproofed Cities", à destination des villes et communes européennes. Cet outil spécifique permet d’identifier les sources d’émissions de CO2, ainsi que les moyens à mettre en œuvre pour réduire la pollution au niveau local, de la manière la plus efficace possible. La liste des entités du Brabant wallon adhérant au système n’est pas encore arrêtée. Mais à l’inBW, on nous explique que la majorité des communes devraient relever le défi.

Lasne se lance

De 2006 à 2019, Lasne avait déjà réduit ses émissions de CO2 d’environ 12%. Pour aller plus loin, elle a donc signé une convention avec l’inBW. Objectif : passer du plan climat à l’action climat. "Cette plateforme va nous permettre d’inscrire un cadastre énergétique. Nous saurons de manière précise ce que nous rejetons comme CO2 et quelles sont les sources les plus polluantes, au niveau des bâtiments notamment", explique Cédric Gillis, échevin de l’Energie et du Développement durable. "L’outil nous permettra d’objectiver la situation et de voir où et comment agir le plus efficacement possible".

Adapter le bâti

Parmi les moyens d’action possibles : la réduction du CO2 émis par les bâtiments publics, comme les écoles, les services communaux, ou les infrastructures sportives. "Nous pouvons agir rapidement. En renforçant l’isolation, en remplaçant des chaudières, en passant à la production d’énergie renouvelable via des panneaux solaires, des pompes à chaleur,…"  

La plateforme permettra aussi d’évaluer l’efficacité et l’impact des actions entreprises. "Grâce à différentes fonctionnalités de l’outil, nous suggérons un suivi. Pour, par exemple, visualiser la quantité de CO2 réellement économisée", souligne Tarek El Azzouzi, responsable du développement européen de la plateforme internet. "Nous regardons aussi le montant des investissements et le retour attendu".

Poursuivre l’effort

Cette convention est le prolongement d’autres démarches déjà entreprises par Lasne. L’entité s’était déjà engagée à atteindre l’objectif de la Convention des Maires, à savoir : réduire d’au moins 40% les émissions lasnoises de CO2 entre 2006 et 2030.

Enfin, la commune sensibilisera aussi ses citoyens aux efforts à fournir pour protéger la planète, chacun devant apporter sa pierre à l’édifice.
 

Articles recommandés pour vous