RTBFPasser au contenu
Rechercher

Littérature

Laurent Petitmangin remporte le prix Stanislas du premier roman

Le prix Stanislas du premier roman a été décerné à Laurent Petitmangin pour "Ce qu'il faut de nuit".
25 août 2020 à 12:50Temps de lecture1 min
Par AFP

Le prix Stanislas du premier roman a été attribué à Laurent Petitmangin pour "Ce qu'il faut de nuit", premier roman sensible et puissant sur l'amour filial, l'engagement politique qui peut conduire au pire.

Doté de 3.000 euros, le prix, première récompense de la rentrée littéraire, sera remis au lauréat le 12 septembre à l'occasion de la 42e édition du festival Le livre sur la Place de Nancy.

"Ce qu'il faut de nuit" (Manufacture de livres) raconte l'histoire d'un homme, cheminot et militant socialiste en Lorraine, élevant seul ses deux fils depuis que leur mère est morte d'un cancer.

Surnommé Fus (à cause de sa passion pour le foot), l'aîné des enfants ne se remet pas de la mort de sa mère. Il demeure serviable, attentionné à l'égard de son petit frère, mais un ressort s'est définitivement brisé chez lui. Il se rapproche de militants d'extrême droite provoquant l'incompréhension d'un père désemparé.

Le livre échappe à tous les clichés du misérabilisme. Ayant lui-même vécu en Lorraine les 18 premières années de sa vie, Laurent Petitmangin, 55 ans, cadre chez Air France, connaît bien cette région affectée par la désindustrialisation. Son livre, poignant, laisse le lecteur bouleversé.

le point de vue de l'éditeur de la Manufacture de livres

La Manufacture de livres - Rentrée 2020

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Ce premier roman est déjà en cours de traduction dans quatre langues (Allemagne, Italie, Pays-Bas, Royaume-Uni) et une adaptation pour Arte est prévue.

Le livre (198 pages, 16,90 euros) avait été signalé par l'AFP dans sa sélection des premiers romans de la rentrée. Il fait également partie des dix romans de la rentrée sélectionnés par France Inter et Le Point.

L'an dernier, le prix Stanislas avait été attribué à Victoria Mas pour "Le bal des folles" (Albin Michel).

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous