RTBFPasser au contenu
Rechercher

Musiq3

Le Belge Stéphane Ginsburgh nommé professeur à la Haute école de musique de Genève

09 juin 2022 à 10:20 - mise à jour 09 juin 2022 à 10:22Temps de lecture3 min
Par drc

Artiste aux multiples visages, le pianiste Belge Stephane Ginsburgh vient d'être nommé Professeur à la Haute école de musique de Genève. La prestigieuse institution compte parmi son corps professoral des artistes tels qu'Ophélie Gaillard, Leonardo Garcia Alarcon ou Nelson Goerner.

Dans la cosmogonie des artistes belges, Stéphane Ginsburgh fait figure d'extraterrestre à deux têtes. Membre fondateur de feu le bureau des pianistes, proche de l'ensemble Ictus, il s'intéresse à un répertoire sans limite, du piano bruitiste, aux sonates de Beethoven en passant par le corpus complet des sonates guerrières de Prokofiev et à l'œuvre de Frederic Rzewski (1938-2021) dont il reste l'un des plus ardents défenseurs.

Longtemps pressenti dans l'un ou l'autre conservatoire du pays (après avoir été attaché un temps au Conservatoire Royal de Bruxelles), Stéphane Ginsburgh aura finalement été choisi par l'une des écoles les plus prestigieuses d'Europe où sa lecture sans œillères de l'histoire de la musique fera la joie des petites têtes blondes d'Helvétie et d'ailleurs.

Ce N'est Pas Tout

Frederic RZEWSKI - The People United Will Never Be Defeated (avec Stephane Ginsburgh)

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Biographie de Stephane Ginsburgh

Stephane Ginsburgh dont on loue le jeu impliqué ainsi que l'audace a donné des récitals en soliste et en musique de chambre dans le monde entier et s’est produit dans de nombreux festivals internationaux tels qu'Ars Musica, Quincena Musical, ZKM Imatronic, Agora, Bach Academie Brugge, Ultima Oslo, Darmstadt Ferienkurse, Gaida (Vilnius), Warsaw Autumn, Musica Strasbourg, Klara Festival et à l'Accademia Chigiana.

Infatigable arpenteur du répertoire mais aussi explorateur de nouvelles combinaisons alliant voix, percussion, performance ou électronique, il s'est dédié très tôt à la musique contemporaine tout en développant un vaste répertoire classique. Il joue régulièrement au sein de l’ensemble Ictus sous la direction de George-Elie Octors, a collaboré avec de nombreux compositeurs tels que Frederic Rzewski, Jean-Luc Fafchamps, Stefan Prins, Alec Hall and Matthew Shlomowitz, dont il a créé des œuvres, ainsi qu'avec des chorégraphes telles qu'Anne Teresa De Keersmaeker et des plasticiens. Féru de performances immersives, Stephane Ginsburgh a notamment donné l'intégrale des sonates pour piano de Prokofiev ou les six dernières sonates de Beethoven en une soirée. Il se produit avec des partenaires tels que l'altiste Garth Knox, la soprano Sarah Defrise, la basse Shadi Torbey, le percussionniste Miquel Bernat et le flûtiste Manuel Zurria.

Stephane Ginsburgh a enregistré Feldman, Duchamp, Satie, Fafchamps pour Sub Rosa. Il a également enregistré deux pièces de David Toub en première mondiale pour World Edition. Son intégrale des Sonates pour piano de Prokofiev a été publiée en 2015 chez Cypres records. En 2018, Grand Piano/NAXOS a publié la première mondiale du "Bad-Tempered Electronic Keyboard", un cycle de 24 Préludes et Fugues du compositeur et écrivain Anthony Burgess. En 2019, le label autrichien Kairos a publié un film de "Piano Hero" sur un album Stefan Prins. Ses derniers enregistrements publiés par Sub Rosa sont consacrés aux pièces pour plusieurs piano de Julius Eastman et au répertoire pour speaking pianist de Frederic Rzewski.

Après avoir obtenu un master en musique au Conservatoire, il a suivi les cours de Paul Badura-Skoda, Claude Helffer, Jerome Lowenthal et Vitaly Margulis. Il est lauréat du concours Tenuto BRTN 1995 et a reçu en 1999 le prix Pelemans de l'Union des compositeurs belges pour son implication dans la création de musiques contemporaines belges. Il a fondé en 1998 le Bureau des Arts devenu Sonar (en 2011), un espace d'expression pluridisciplinaire dont il a été directeur jusqu'en 2018. Il s'implique dans l'organisation de cycles de concerts à laquelle il donne une dimension politique. Il a également été directeur artistique du Centre Henri Pousseur, studio de musique mixte et électronique basé à Liège, de 2010 à 2013.

Il a enseigné le piano et la musique de chambre aux Conservatoires Royaux de Bruxelles, Liège et Mons. il est actuellement professeur à l'Institut Dalcroze à Bruxelles. Il est bachelier en philosophie des sciences de l'Université Libre de Bruxelles et docteur en Art de la Vrije Universiteit Brussel et Koninklijk Conservatorium Brussel.

Articles recommandés pour vous