RTBFPasser au contenu

Societe

Le "bleu" de sa Mer : les cendres d’Arno seront dispersées en mer du Nord. Est-ce légal ?

Le "bleu" de sa Mer : les cendres d’Arno seront dispersées en mer du Nord. Est-ce légal ?

L’artiste Arno souhaitait que ses cendres soient dispersées en mer du Nord. C’est sa dernière volonté, un souhait particulier. Habituellement, les Belges dispersent leurs cendres au crématorium ou chez eux, ou l’urne est enterrée. Disperser ses cendres en mer du Nord, est ce légal ? Oui, la législation belge l’autorise. Mais à certaines conditions.

Les cendres immergées

La toute première condition, c’est qu’il n’est pas autorisé à agir seul dans son coin. Il faut faire appel à une entreprise spécialisée reconnue par les communes de la côte. Ensuite, les cendres ne sont pas dispersées, mais immergées, ce qui signifie que les entreprises les placent dans une urne biodégradable, coulée en mer depuis un bateau, en présence des proches du défunt. 

La dispersion, elle, est interdite dans certains endroits comme les plages ou les parcs. Elle ne peut avoir lieu que dans des zones bien précises. "On peut disperser les cendres dans le cimetière d’une ville ou d’une commune ou dans un cimetière qui appartient à un crématorium. On peut également les disperser dans un lieu privé à partir du moment où on a l’autorisation du propriétaire", précise le directeur des Crématoriums publics de Liège, Welkenraedt et Neufchâteau, Philippe Dussart.

C’est logiquement autorisé dans un jardin à soi… voire dans un bois privé ou un stade de football aussi, à condition d’avoir le feu vert des propriétaires. Il est également possible d’aller disperser des cendres à l’étranger. Mais il faut suivre aussi la loi du pays où la dispersion des cendres a lieu.

En 2021, 65% des personnes décédées ont été incinérées.

Sur le même sujet:

Sur le même sujet

30 mai 2022 à 12:00
2 min
14 mai 2022 à 19:33
3 min

Articles recommandés pour vous