RTBFPasser au contenu
Rechercher

Régions Brabant wallon

Le blues de l’administration communale de Tubize : l’absentéisme atteint un niveau record

09 mai 2022 à 15:33Temps de lecture2 min
Par Juliette Hariga

Que se passe-t-il à l’administration communale de Tubize ? Le taux d’absentéisme moyen est en augmentation constante depuis 2018. C’est ce qui ressort des chiffres demandés à l’administration par le conseiller communal Défi Filippo Lavore. Ce taux était de 11,79% en 2018, de 14,34% en 2019 (hors covid) et de 16,64% en 2020. Une augmentation encore plus frappante lorsqu’on la compare à la moyenne nationale. Selon une étude du MEDEX (Service de santé administratif qui dépend du SPF santé), le taux d’absentéisme des fonctionnaires fédéraux était de 6,57% en 2019. Pour cette année-là, c’est donc plus du double du côté de la ville de Tubize.

Un problème général

L’absentéisme est une problématique qui touche toutes les communes. L’Union des Villes et Communes de Wallonie en fait le constat. "De plus en plus de pouvoirs locaux ont du mal à recruter tout type de profil", explique Michel L’hoost, porte-parole de l’UVCW. Les explications sont nombreuses. "Il y a l’implacable loi de la pyramide des âges. Les babyboomers partent à la pension et la relève ne suit pas. Les métiers dans l’administration deviennent aussi plus pointus. Il y a aussi la remise en question qu’a provoquée la crise du covid. Malgré les avantages, de nombreux fonctionnaires ont quitté le métier après deux années de pandémie. Pour changer de vie".

Le management pointé du doigt à Tubize

Mais dans le cas de Tubize, l’explication semble beaucoup plus localisée. Opposition et majorité pointent depuis des années un management détestable de l’administration communale. Certains n’hésitant pas à parler de tyrannie. Le directeur général Etienne Laurent est sous le feu des critiques. Harcèlement, décisions arbitraires (et notamment des licenciements), obstruction aussi par rapport à certains projets. Il serait en partie responsable de ce climat délétère qui pousse même des cadres supérieurs à quitter le navire (dernier départ en date fin avril ; la cheffe du Service Interne de Prévention et Protection du Travail). Un directeur qui a déjà été mis en cause dans plusieurs dossiers qui concernent la commune.

 

Loading...

Ce management inadéquat expliquerait l’augmentation significative de l’absentéisme au travail à la ville de Tubize.

Un audit externe

Suite aux récentes affaires qui ont secoué la commune, le collège communal a décidé de faire réaliser un audit externe sur le fonctionnement général interne de l’Administration. Les résultats sont évidemment attendus avec impatience. " Le personnel est en souffrance", explique le conseiller communal Filippo Lavore. " Cet absentéisme est vraiment très inquiétant. Et il a un coût : 750.000 euros pour la ville. Les citoyens ne sont pas satisfaits d’une ville qui ne tourne pas bien et en plus ça leur coûte beaucoup d’argent. C’est inacceptable".

Des chiffres discutés lundi soir lors du conseil communal. Un conseil communal qui a été houleux. Le point sur l’absentéisme a même été mis à huis clos. Nous n’avons pas réussi à obtenir la réaction du bourgmestre.
Le directeur général lui rejette toute critique et toute responsabilité. Selon lui le climat dans son administration est normal, "comme dans n’importe quelle autre commune", dit-il.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Articles recommandés pour vous