Icône représentant un article video.

Le 8/9

Le Cactus : Sum raconte avec nostalgie et autodérision ses années universitaires

Le cactus : "Les cours préparatoires ont débuté dans les universités francophones belges"

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

18 août 2022 à 08:09Temps de lecture5 min
Par Philomène Parmentier

Ce mardi, les cours préparatoires dans les universités francophones débutent petit à petit. Dans le Cactus, Sum se remémore avec beaucoup de nostalgie ses années d’études.

Les cours préparatoires des universités francophones débutaient, les étudiants sortant du secondaire découvrent leur future vie, un peu comme si les vaches allaient visiter un abattoir.

Et cela rappelle à Sum ses années universitaires. Sum a étudié à Mons et quel courage ! Cela ne devait pas être facile d’entendre des expressions du genre : "hey fais belle main, mbio" ou encore "Monh j’ai pas encore touché les allocations pour Bryan".

Et Sum raconte avoir galéré avec les filles. Finalement, il a quand même réussi à sortir avec une fille. Comme quoi, parfois, ça marche, le harcèlement. Sum raconte avoir juste eu la mauvaise idée de sortir avec cette fille au moment de la Saint-Valentin. Elle voulait aller au cinéma pour la Saint-Valentin. Mais, Sum, à l’époque, était pauvre, très pauvre. Et par fierté, il ne voulait pas lui montrer qu’il était pauvre donc il lui a donné rendez-vous dans la salle de cinéma.

Bref, Sum a eu un master en sciences politiques, ça semble classe comme ça mais ça ne sert à rien. Etudier sciences po en Belgique, c’est comme étudier droit des femmes en Afghanistan, c’est sympa mais ça ne sert à rien.

En sortant des études, Sum s’est dit, quitte à prendre de l’argent aux gens en leur racontant n’importe quoi, autant devenir humoriste, là, au moins, les gens décident eux-mêmes s’ils veulent payer.

Courage aux futurs étudiants universitaires, c’est peut-être une longue aventure qui s’ouvre à vous ou une aventure qui s’arrêtera à la fin de la bleusaille. L’idéal étant de trouver le bon équilibre entre le travail et l’amusement.

Sur le même sujet

Pour Jérôme de Warzée, tout est foutu, "les Mayas se sont juste trompés de dix ans dans leur calcul"

Le 8/9

Jérôme de Warzée vous explique comment le marabout des frères Pogba va aider les Diables Rouges

Le 8/9

Articles recommandés pour vous