RTBFPasser au contenu
Rechercher

Regions Hainaut

Le casse-tête des ingénieurs pour extraire la grue encastrée dans le Chwapi

10 mars 2022 à 04:35Temps de lecture1 min
Par Simon Gerard

Elle va rester là "au moins 6 mois" estime Didier Lefevre, le directeur des infrastructures du centre hospitalier de Wallonie picarde. La grue qui s’est effondrée sur le nouveau bâtiment du Chwapi lors de la tempête de février dernier n’a pas bougé d’un pouce. Les ingénieurs n’ont pas encore trouvé la solution pour l’extraire. Impossible de la sortir par le haut. La grue est enchevêtrée dans la structure, ce qui a créé une sorte de mikado géant " tirer la grue vers le haut équivaudrait à soulever une partie du bâtiment, ce qu’aucune grue ne peut faire."

L’idée serait donc de couper la grue en petits morceaux. Mais la démarche est plus compliquée qu’il n’y paraît "on a des charges extrêmement importantes : il y a une charge de 30 tonnes à la limite de la façade et une charge de 20 tonnes au milieu du bâtimentElles pourraient facilement être déstabilisées."

Les ingénieurs ont une autre contrainte : l’enquête. Le centre hospitalier doit lancer ce vendredi une action en référé. Un expert doit être désigné "pour faire la lumière sur les causes de l’accident." Notez qu’un expert mandaté par l’auditorat du travail est déjà descendu sur les lieux. Mais la direction du centre hospitalier n’a pas encore eu connaissance de ses conclusions.

 

 

La crèche rouvre lundi

En attendant, le bâtiment reste complètement inutilisable. Il comptait une centaine de lits. La moitié des patients a été recasée en interne. L’autre moitié a été aiguillée vers d’autres institutions hospitalières.

Une bonne nouvelle tout de même : la clinique a trouvé une solution pour la crèche qui se trouvait au rez-de-chaussée. A partir de lundi, une quarantaine d’enfants pourront être accueillis dans des containers aménagés.

 

Sur le même sujet : JT du 18/02/2022

Articles recommandés pour vous