Regions

Le centre Fedasil de Marcinelle ferme ses portes après seulement 1 an et demi d’activités

Le centre Fedasile de Marcinelle ferme ses portes après 1 an et demi d’activités.

© Tous droits réservés.

Le centre Fedasil qui s’était installé dans un home inoccupé de la Cité de l’Enfance, ferme déjà ses portes après seulement 1 an et demi d’activités. Ce centre temporaire avait ouvert en avril 2020. Il avait alors signé un bail qui ne pouvait pas excéder les 18 mois d’occupation. Cette fermeture était donc programmée à l’avance. "Nous sommes occupés à préparer la fermeture du centre et à faire le transfère des derniers demandeurs d’asile. Il en reste une centaine qui seront accueillis par d’autres structures" explique Benoit Mansy, porte-parole de Fedasil.

Des centres temporaires comme celui de Marcinelle, il y en a environ une vingtaine en Belgique." Notre objectif est de pouvoir offrir une place à toutes les personnes qui demandent l’asile en Belgique. C’est pourquoi, nous sommes en permanence à la recherche de nouvelles infrastructures pour augmenter notre capacité d’accueil. Nous allons d’ailleurs ouvrir d’autres centres mais toujours de manière temporaire" précise le porte-parole.

Des structures permanentes comme solution ?

Le temporaire ne suffit plus pour l’association." La solution idéale serait d’avoir des infrastructures permanentes accompagnés de places d’accueil de réserve. C’est que nous appelons des places "tampons". Notre idée est vraiment de tendre vers ce système" explique Benoit Mansy. Un centre de ce type vient d’ailleurs d’ouvrir ses portes à Coxyde et accueillera dès cette semaine les premiers résidents. Sa capacité est de 300 places.

 

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous