RTBFPasser au contenu
Rechercher

Journal du classique

Le chef d’orchestre Carlo Rizzi interrompt un opéra à cause de sonneries de téléphone portable

25 févr. 2020 à 14:54Temps de lecture1 min
Par Céline Dekock

La scène se déroule à Cardiff, au Pays de Galles. Le chef d’orchestre italien Carlo Rizzi y dirigeait les Vêpres Siciliennes de Verdi avec l’orchestre de l’Opéra national du Pays de Galles lorsqu’il a décidé d’interrompre deux fois de suite l’opéra à la suite de sonneries intempestives de téléphones portables. Une réaction saluée par l’ensemble du public.

Ce samedi 22 février, alors qu’il était en train de diriger un opéra de Verdi, le chef d’orchestre Carlo Rizzi, excédé par des sonneries de portables, a interrompu deux fois de suite l’opéra, n’hésitant pas à s’adresser au public pour expliquer son agacement face au manque de respect de certains membres du public.

Interrogé par la radio Classic FM, il s’est exprimé sur l’incident : "C’était la troisième ou la quatrième fois que j’entendais un téléphone sonner en 20 minutes et je sentais que cela nuisait à la concentration des musiciens de l’orchestre et au plaisir du public."

Le problème des téléphones portables en concert

L’utilisation de téléphone portable de plus en plus fréquente dans les salles de concert constitue une véritable problématique actuelle. Si certains orchestres tentent l’expérience du concert connecté et interactif incluant l’utilisation du GSM, la plupart des salles de concerts tentent par tous les moyens d’éduquer le public à bien éteindre leur portable, afin d’éviter des incidents tels que l’a connu le chef Rizzi.

L’année passée, la violoniste Anne-Sophie Mutter avait interrompu un de ses récitals lorsqu’elle avait surpris un spectateur en train de la filmer avec son portable.

Si l’utilisation de téléphone portable dans les salles de concert de musique classique reste encore anecdotique, les téléphones portables munis d’un appareil photo de plus en plus perfectionné sont devenus incontournables dans les concerts pop et rock. Nombre d’artistes tels que Billie Ellish, Alicia Keys ou encore Adèle ont déploré l’utilisation des téléphones portables pendant les concerts, demandant à leurs fans de profiter du moment à travers leurs propres yeux et non à travers leur écran.

 

Sur le même sujet

"Conductors' Collective" : des master classes gratuites de direction d’orchestre

Journal du classique

Articles recommandés pour vous