RTBFPasser au contenu
Rechercher

Regions Bruxelles

Le cinéma Kinograph ferme ses portes

L’occupation temporaire de l’ancienne caserne de gendarmerie Fritz Toussaint, située le long de l’avenue de la Couronne à Ixelles, touche à sa fin en ce mois de juin. Pour rappel, depuis 2019, les 45.000 m2 de site étaient occupés par différents projets avec l’objectif d’animer cet espace (qui était jusqu’alors fermé au public) avant sa transformation en quartier mixte universitaire.

Les grands travaux de réhabilitation et de transformation ont commencé voilà quelques semaines, certains projets ont donc déjà dû quitter les lieux quand d’autres s’apprêtent à le faire. C’est notamment le cas du Kinograph, premier cinéma coopératif de quartier à Bruxelles. Installé dans l’auditoire de l’ancienne école de gendarmerie, il fermera ses portes au public ce week-end après 3 ans d’occupation.

L’objectif de base c’était de faire revivre un peu les cinémas de quartier

Durant ces 3 années d’occupation, le Kinograph aurait accueilli entre 20 et 25.000 spectateurs par an selon les chiffres fournis par le cinéma. Des chiffres qui représentent un vrai petit succès pour ce cinéma coopératif dont l’objectif premier était de faire revivre le principe du cinéma de quartier et d’amener le septième art en dehors du centre de Bruxelles où les salles sont actuellement concentrées.

C’est en tout cas ce qu’explique Maelle Rey, chargée de communication du Kinograph :

" L’objectif de base c’était de faire revivre un peu les cinémas de quartier. Parce que l’offre des cinémas à Bruxelles est surtout dans le centre. L’idée c’était de se dire que cela manquait de cinémas qui sont justement excentrés comme dans ce quartier, à Ixelles, à côté des universités, ce qui permet d’avoir un public étudiant qui a accès plus facilement au cinéma parce que c’est situé plus proche et d’avoir plus de proximité avec les spectateurs et les spectatrices qui viennent au cinéma ".

Et si ce grand auditoire de l’ancienne école de gendarmerie et ses 400 places n’a pas toujours été facile à remplir, surtout en ces temps de crise sanitaire, les leçons positives de l’expérience sont bien là :

Ce qu’on a vraiment essayé de mettre en place ce sont des séances accompagnées. Que ce soit avec des collectifs, avec des associations qui mènent les séances, que ce soit des ciné-débats, des rencontres… Dès qu’il y a une séance un peu événementielle, ça fonctionne super bien et on arrive beaucoup plus à remplir notre salle. On voit qu’il y a une vraie demande pour ça. "

Un cinéma plus évènementiel et plus proche géographiquement de son public pour faire revenir des spectateurs bien souvent happés par les plateformes de streaming, une piste à explorer.

Pour moi c’est le meilleur cinéma de Bruxelles !

Quoi qu’il en soit le cinéma éphémère Kinograph fermera ses portes au public dimanche, avec une pointe de regret pour la centaine de bénévoles qui a fait vivre le lieu durant plus de 3 ans.

C’est le cas d’Alessandro, habitant du quartier et bénévole depuis un an : " Comme j’habite à côté, je viens ici tous les soirs, dès que je peux. Pour moi c’est le meilleur cinéma de Bruxelles ! Et l’avantage c’est que les prix étaient très abordables ".

Pour ce dernier week-end, une foule de projections et de débats auront lieu. La dernière séance à l’intérieur de l’auditoire se tiendra dimanche mais que les cinéphiles se rassurent, des projections en plein air seront encore organisées durant tout l’été, une semaine sur deux, au See U.

Articles recommandés pour vous