RTBFPasser au contenu
Rechercher

Les Grenades

Le collectif féministe F(s) pose sa candidature collective au Théâtre National

Le Collectif F(s) pose sa candidature au Théâtre National : pour "un Théâtre réellement populaire"
28 avr. 2021 à 05:42Temps de lecture4 min
Par Sarah Lohisse

Le Théâtre National recherche une nouvelle personne pour prendre sa direction générale et artistique. Parmi les candidat.es connu.es, le Collectif F(s) : mouvement féminin, féministe, singulier et pluriel. Le Collectif est né en mai 2018 du ras-le-bol de la non représentativité féminine, de l’invisibilisation des femmes dans la culture et les différents secteurs artistiques.

La goutte qui a fait déborder le vase ? La nomination d’un homme à la direction du théâtre des Tanneurs, alors que tout le monde s’attendait à voir une directrice à sa tête. "Le mouvement est né d’une nécessité", nous disent-elles. Près de trois ans plus tard, le mouvement se compose aujourd’hui de plus de 2000 femmes, tous milieux confondus, et agit là où il peut, dès qu’il peut. Ces femmes dénoncent les inégalités , tout en émettant de nouvelles propositions innovatrices et créatives.

En janvier, elles prenaient la parole à la Chambre sur le statut d’artiste et se sont également mobilisées en occupant le Théâtre National. Dernièrement, nous apprenions leur demande de candidature pour diriger ce même théâtre.


►►► A lire aussi : Quand les femmes de la culture se rassemblent pour lutter contre le plafond de verre


Rééquilibrer la culture

"Nous souhaitons un Théâtre National réellement populaire, pour tous ET pour toutes". Voici une des demandes et propositions formulées dans le dossier de candidature de F(s). Elles envisagent la direction du Théâtre National comme un phare, une signalisation au centre de la ville de Bruxelles-Capitale où l’on peut repérer les zones dangereuses de notre société.

Elles souhaitent faire entendre l’urgence de leurs revendications en rendant ce lieu emblématique comme un espace de respect, de partage et de sororité afin de rééquilibrer le milieu culturel. Le rééquilibrer contre la blanchitude, la grossophobie, le jeunisme, le validisme, l’exclusion sociale, l’hétéronomie, les notions de normes, quels qu’elles soient, de nos scènes. Elles prônent un nouveau mode de fonctionnement féministe, décolonial, intersectionnel et pluriel. "Nous ne sommes pas contre les hommes, nous sommes contre un système patriarcal", nous précisent-elles.


►►► Retrouvez en cliquant ici tous les articles des Grenades, le média de la RTBF qui dégoupille l’actualité d’un point de vue féministe


Une question de Matrimoine

Le dossier de candidature, épais de 21 pages, détaille les promesses que le Collectif compte prendre. Parmi celles-ci ? Revoir le matrimoine. Elles se sont demandées quand les Femmes avaient-elles été retirées de l’Histoire, pourquoi avaient-elles été oubliées de la société ? Elles comptent donc ajouter de nouveaux récits d’autrices inconnues ou peu connues, pourtant tellement talentueuses. Elles précisent que le théâtre de Corneille ou de Molière n’aurait pu exister sans leurs comédiennes. Il s’agit donc de redonner place à la Femme dans le théâtre et la culture en y présentant de nouvelles œuvres.

"Nous serons écologiques à chaque endroit avec l'humain et le non humain". C’est donc également sous un prisme écoféministe qu’elles comptent s’y prendre en veillant à l’écologie et au recyclage de tout ce qui entoure le milieu du spectacle, parfois très polluant.

Pour ne donner qu’un bref aperçu des propositions plus concrètes, elles envisagent trois axes possibles d’investigations et de partage : faire découvrir le matrimoine - on l'a dit -, mais aussi organiser des live stream et utiliser le studio radio afin d’inviter et faire découvrir des artistes.

Nous souhaitons un Théâtre National réellement populaire, pour tous ET pour toutes 

Une candidature collective exclusive en Belgique

C’est également en souhaitant redéfinir le pouvoir qu’elles se font remarquer. Elles remettent en question le système vertical "dirigeant-dirigé" imposé dans de nombreuses entreprises et notamment théâtrales. Leur idée ? Remettre tout à plat, tout à zéro, en réinventant un système horizontal, transversal et collectif.


►►► Pour recevoir les informations des Grenades via notre newsletter, n’hésitez pas à vous inscrire ici


Leur candidature collective est, à cet égard, exclusive à la Belgique. D’un point de vue collectivité, elles se sont inspirées de leur propre fonctionnement. D’un point de vue transversalité, elles se sont enrichies d’autres modèles existants, et plus particulièrement du Vooruit à Gent, œuvrant lui aussi, horizontalement. " Chacun.e a accès à l'information sur les budgets, l'élaboration des programmes, les processus de prises de décisions. Les différents pôles ont une connaissance du fonctionnement des autres pôles", est-il décrit dans le dossier.

Elles organiseraient donc un système tournant en travaillant par pôles et en désignant une coordinatrice F(s) à durée déterminée. Celle-ci se chargera de communiquer avec chacun.e des membres pour définir les responsabilités et doléances de tou.tes dans un souci de projet collectif.

Conscientes qu’il s’agit d’un challenge, elles sont prêtes à relever le défi. Le Théâtre National remettra le nom des candidat.es retenu.es au premier tour fin avril, pour une nomination finale annoncée à la fin du mois de mai.

Écoutez notre rencontre avec le collectif F(s)

Pour en savoir plus sur le Matrimoine

Loading...

 

Cet article a été écrit dans le cadre d'un stage au sein de la rédaction des Grenades.

Si vous souhaitez contacter l’équipe des Grenades, vous pouvez envoyer un mail à lesgrenades@rtbf.be

Les Grenades-RTBF est un projet soutenu par la Fédération Wallonie-Bruxelles qui propose des contenus d'actualité sous un prisme genre et féministe. Le projet a pour ambition de donner plus de voix aux femmes, sous-représentées dans les médias.

Articles recommandés pour vous