Icône représentant un article video.

Littérature

"Le colonel ne dort pas" d'Émilienne Malfatto, un roman sur la torture et la saleté de la guerre

Le bonus

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Prix Goncourt du premier roman en 2021 pour "Que sur toi se lamente le tigre", Émilienne Malfatto publie son deuxième roman, "Le colonel ne dort pas", aux éditions du Sous-Sol.

Un général à la dérive mène l’opération "Reconquête" pour reprendre la ville (qui n’est pas nommée) dans un décor pluvieux, brumeux et gris. Le colonel doit arracher des confessions à l’ennemi par la torture mais n’en dort pas la nuit.

Ce qui m’intéresse, c’est ce que la guerre fait à l’humain et ce que la guerre peut faire à l’humain.

Reporter photographe, Émilienne Malfatto a publié dans le Washington Post, dans le New-York Times, et a vécu la guerre en sillonnant l’Irak. C’est pourtant la fiction qu’elle privilégie ici, plutôt que le récit journalistique ou le documentaire.

"Je n’avais pas du tout prévu d’écrire de la fiction", explique-t-elle. "C’est arrivé comme une pulsion, comme quelque chose qui devait sortir, et je pense que c’est très cathartique […]. Ça sort comme un flot et il faut le coucher sur le papier."

 

Articles recommandés pour vous