Monde Moyen-Orient

Le conseil présidentiel prend ses fonctions dans le Yémen en guerre

© Getty Images

19 avr. 2022 à 16:46Temps de lecture1 min
Par Belga

Le conseil présidentiel au Yémen a prêté serment mardi lors d'une cérémonie placée sous haute sécurité. Cette instance a été créée avec l'objectif d'aider à trouver une solution au conflit qui déchire le pays depuis 2014.

La guerre oppose le pouvoir soutenu militairement par l'Arabie saoudite aux rebelles Houthis qui contrôlent la capitale Sanaa et une grande partie du nord du pays. 

Le 7 avril, le président yéménite Abd Rabbo Mansour Hadi, basé en Arabie saoudite après sa fuite du Yémen en 2015, a remis ses "pleins pouvoirs" à ce conseil présidentiel chargé notamment de négocier une prolongation de la trêve fragile en vigueur depuis début avril. 

A Aden, capitale du Sud et siège provisoire du pouvoir, des centaines de soldats ont été déployés pour assurer la sécurité de la cérémonie qui s'est tenue dans un lieu secret, selon une source gouvernementale.

Composé de huit membres, le conseil présidentiel a prêté serment devant des députés loyalistes et en présence de l'envoyé spécial de l'ONU, Hans Grundberg, de l'émissaire américain Tim Lenderking et d'ambassadeurs européens et arabes, d'après une source parlementaire.

Les députés loyalistes font partie d'un Parlement élu en 2003; 45 membres de cette assemblée sont décédés et 90 ont rejoint les rangs des Houthis, selon la source parlementaire.

Arrachée par l'ONU, la trêve prévoit l'arrêt de toutes les opérations militaires ainsi que la réouverture partielle de l'aéroport de Sanaa, offrant un rare répit à une population durement éprouvée par sept ans de guerre.  

Mais si la trêve échoue, le Conseil présidentiel est "prêt à la guerre", a déclaré samedi à l'AFP l'un de ses membres, Abdallah al-Alimi.   

Le conflit a causé la mort de près de 380.000 personnes, dont une majorité de décès indirects liés à la faim, aux maladies et au manque d'eau potable selon l'ONU. Des millions d'autres ont été déplacées.

Sur le même sujet

Yémen: report du premier vol commercial partant de Sanaa depuis 2016

Monde Moyen-Orient

Les combats se poursuivent au Yémen malgré la trêve

Monde Moyen-Orient

Articles recommandés pour vous