Icône représentant un article audio.

Un jour dans l'histoire

Le conspirationnisme : histoire d'un phénomène qui prend de l'élan au début du 20e siècle

Un Jour dans l'Histoire

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

17 juin 2022 à 16:53Temps de lecture24 min
Par La Première

Jean-Marc Panis est revenu avec Valérie Igounet, historienne spécialiste du négationnisme, membre de l'Institut d'histoire du temps présent sur les prémices du conspirationnisme.

La terre est plate, les chambres à gaz ne sont qu'une invention, les attentats du 11 septembre ont été manigancés par le gouvernement américain,... Le négationnisme et le complotisme ont presque jalonné l'histoire de l'humanité.

Valérie Igounet illustre cette recherche autoproclamée de la 'vérité' dans Ils sont partout, voyage en terres conspirationnistes. Elle remonte aux origines de cette pratique qui contredit la recherche scientifique et sert l'obscurantisme, et discrimine les populations.

Les juifs ont par exemple dès le Moyen Age, été les boucs-émissaires d'une certaine frange la population. Le conspirationnisme se diffuse largement au début du 20e siècle, avec la publication du Protocole des sages de Sion, par la police secrète du tsar. On fait passer les auteurs de ce faux manifeste par les juifs. Traduit dans de nombreuses langues, il "réactualise ce mythe de la domination mondiale : ils sont au sein d'une sorte d'organisation secrète, sont des menteurs" résume l'historienne. L'avènement d'internet, couplée à la remise en question des attentats du 11 septembre dynamiseront encore les thèses conspirationnistes. 

► Découvrez les prémices de ce phénomène et les réponses qui peuvent être apportées en écoutant l'intégralité de l'interview dans le podcast d'Un jour dans l'Histoire.

Les attentats du 11 septembre 2001 ont été remis en cause par des conspirationnistes.
Les attentats du 11 septembre 2001 ont été remis en cause par des conspirationnistes. Mai/Getty Images

Articles recommandés pour vous