RTBFPasser au contenu
Rechercher

Economie

Le Covid-19 a coûté 7 milliards d'euros au football européen en 2 ans, selon l'UEFA

03 févr. 2022 à 05:47Temps de lecture2 min
Par Belga

La pandémie de Covid-19 a coûté 7 milliards d'euros en deux saisons au football européen, affirme l'UEFA dans un rapport publié jeudi, où elle constate un net recul du marché des transferts pour les exercices 2019-2020 et 2020-2021.

Selon l'instance européenne du football, les clubs ont fait face à un manque à gagner de 4 milliards d'euros sur 2019-2020, et 3 milliards sur l'exercice suivant, après vingt ans de croissance ininterrompue. 

En cause, des revenus de billetterie en net recul à cause des stades vides (avec 4,4 milliards d'euros de pertes de recettes), des activités commerciales et de sponsoring en diminution (une projection de 1,7 milliard d'euros de baisse) et des droits TV également légèrement impactés (0,9 milliard).

Ces résultats sont conformes aux prévisions dévoilées par l'instance en mai 2021, qui envisageait un recul de 7,2 milliards d'euros sur deux ans pour 711 clubs de première division en Europe. 

Cette nouvelle étude englobe les résultats consolidés de ces 700 mêmes clubs pour l'année 2020, ainsi que les bilans financiers anticipés de 95 écuries majeures pour l'année 2021, particulièrement marquée par les huis clos sanitaires.

Diminution drastique des revenus de billetterie

Ces longs mois de stades vides ont en effet causé une diminution drastique des revenus de billetterie, en chute libre de 88% en 2021 par rapport à 2019.

L'UEFA a également analysé l'impact du Covid sur le marché des transferts.

"Les revenus dus aux transferts ont diminué de 40% lors des mercatos de l'été 2020, de janvier 2021 et de l'été 2021" par rapport à leur niveau d'origine, pointe l'instance européenne, chiffrant à 3,8 milliards d'euros les dépenses des clubs européens à l'été 2021, contre 6,5 milliards au mercato estival 2019. 

L'activité des clubs de Ligue 1 sur le marché a, elle, diminué de moitié entre l'été 2019 et l'été 2021, avec une balance négative: 400 millions d'euros dépensés contre 372 millions reçus.

Victimes du retrait de leur diffuseur Mediapro, point de départ d'une chute de leurs revenus télévisuels, les clubs de Ligue 1 sont parmi les plus durement touchés en Europe, avec des revenus globaux en baisse de 29% depuis mars 2020, contre environ 20% pour l'Angleterre, l'Allemagne et l'Espagne, et 26% pour l'Italie.

Entre 2019 et 2020, le Paris SG a ainsi vu ses revenus baisser de 15%, à 560 millions d'euros. Il figure néanmoins dans le top 5 des plus gros revenus d'Europe, derrière Barcelone, le Real Madrid, le Bayern Munich et Manchester United.

Mais l'UEFA insiste aussi sur la reprise observée ces derniers mois: les "supporters semblent toujours avoir plus d'appétit que jamais pour retourner au stade", assure-t-elle, tout en remarquant un rebond du mercato lors de la fenêtre hivernale venant de s'achever fin janvier.

En effet, 950 millions d'euros ont été dépensés le mois dernier en Europe, selon les estimations de l'UEFA. Un total en retrait de seulement 10% par rapport à la moyenne des mercatos hivernaux entre 2017 et 2019.

Sur le même sujet

Quand le Covid joue les prolongations chez les footballeurs

Coronavirus

Le Football amateur demande une marche-arrière sur l'interdiction du public et prône le dialogue

Football

Articles recommandés pour vous