Icône représentant un article video.

Déclic

Le désert de l'Atacama, un cimetière des vêtements produits par la fast fashion

En épingle

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

08 févr. 2022 à 07:52Temps de lecture14 min
Par Hélène Maquet

Au Chili, dans le désert de l'Atacama, on retrouve ce que l'on pourrait appeler un cimetière de vêtements produits par la fast fashion. On y retrouve des tonnes de vêtements. 39000 tonnes y seraient abandonnées là et viendraient de partout dans le monde. 

Pour comprendre, il faut remonter dans le temps. Il y a quelques années, le Chili s'est spécialisé dans le commerce de vêtements venus de l'étranger : seconde main, destockage...

De plus, c'est une zone franche avantageuse fiscalement. Les vêtements étaient "consommés" au chili ou exportés vers d'autres pays de l’Amérique latine.

Mais depuis 2014, la production de vêtements à bas prix s'est accélérée. Des marques comme Shein, par exemple, proposent des nouveaux modèles tous les jours. Tous ces vêtements ne trouvent pas acquéreur et se retrouvent dans le marché de la seconde main au Chili, notamment. Mais celui-ci est complètement dépassé.

On parle du système de la fast fashion avec Sanna Abdessalem, coordinatrice de l’ASBL achACT.

 

 

Sur le même sujet

L'Union européenne veut démoder la "fast fashion" en renforçant le recyclage des textiles

Monde Europe

#Shein: l'ultra fast fashion - rapide, bon marché ... et très vite jetable

Tendances Première

Articles recommandés pour vous