Icône représentant un article video.

Tour de France

Le dico vélo de maître Cyril, épisode 15 : "Bâcher"

Le dico vélo de maître Cyril, épisode 15 : "Bâcher"

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

"Sucer la roue", "avoir la socquette légère", "déposer ses adversaires", etc. Le cyclisme regorge de formules obscures dont seuls les amateurs de la petite reine connaissent la signification. Pour que vous puissiez suivre ce Tour de France en connaissance de cause, notre consultant Cyril Saugrain décortique chaque jour une expression vélocipédique. Aujourd’hui, on "bâche" !

"Bâcher", une expression qui a changé de sens au fil du temps. Au départ, "on utilisait cette expression parce qu’à l’époque un coureur qui était distancé par le peloton utilisait une sorte de bâche pour se protéger du froid. Cela lui permettait de terminer la course, bien qu’il était distancé par le peloton", explique Cyril Saugrain.

Aujourd’hui, par déformation, l’expression à un autre sens, et est lié à l’abandon : "J’ai bâché la course signifie aujourd’hui que j’ai abandonné". Sur ses premiers Tours, "l’organisateur fournissait aux équipes des espèces de bâches transparentes avec les manches en couleurs qui étaient typiques du Tour de France. C’était de vraies bâches plastique, donc pas du tout respirante. Maintenant on a des produits beaucoup plus techniques", se rappelle notre consultant.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous