Icône représentant un article video.

Tour de France

Le dico vélo de maître Cyril, épisode 3 : "Faire le portier"

Le dico vélo de maître Cyril, épisode 3 : "Faire le portier"

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

03 juil. 2022 à 04:50Temps de lecture1 min
Par Alexandre Perniaux

"Sucer la roue", "pédaler avec les oreilles", "déposer ses adversaires", etc. Le cyclisme regorge de formules obscures dont seuls les amateurs de la petite reine connaissent la signification. Pour que vous puissiez suivre ce Tour de France en connaissance de cause, notre consultant Cyril Saugrain décortique chaque jour une expression vélocipédique. Aujourd’hui, on part à la découverte d’un métier méconnu du peloton, le portier !

Le portier, c’est un rôle qui incombe à un coureur dans une situation bien particulière : " Faire le portier, c’est une expression qu’il faut associer aux bordures. Une bordure arrive quand le vent vient de côté. Les coureurs se mettent en léger éventail jusqu’au bord de la route. Le dernier coureur de la bordure, il a ce rôle de portier " explique Cyril Saugrain.

Mais alors pourquoi cette appellation ? Car le portier "peut laisser entrer qui il veut. Mais tant que lui ne bouge pas, personne ne rentre. C’est pour ça qu’on appelle ça le portier. On met souvent à cet endroit-là plutôt des sprinters, à l’aise sur leur vélo, des coureurs qui ne craignent pas de frotter".

Le peloton sera probablement balayé sur le vent lors de cette deuxième étape, avec à la clé des bordures, et donc des portiers.

Articles recommandés pour vous