Patrimoine

Le disque de Nebra : la plus ancienne carte du ciel au monde qui n’était pas un faux

© Tous droits réservés

23 déc. 2021 à 17:00 - mise à jour 25 déc. 2021 à 09:34Temps de lecture2 min
Par Johan Rennotte

La voûte céleste a fasciné les humains dès la Préhistoire. Le disque de Nebra, plus ancienne représentation connue du ciel, en est la preuve ultime. Cet artefact unique a été trouvé en 1999 par des fouilleurs clandestins, en Allemagne. Voici l’histoire d’un objet par comme les autres.

La lune, le soleil, les étoiles. Voilà ce que représente a priori le disque turquoise et doré fait de 2 kg de bronze. La pièce est proche de l’orfèvrerie, et témoigne d’un savoir-faire déjà bien ancré 1600 ans avant notre ère. Mais elle n’est pas que décorative. Le disque de Nebra (du nom de l’endroit où il fut trouvé), est avant tout une carte astronomique.

On y reconnaît bien entendu la lune en croissant, faisant face à un astre bien rond, soit le soleil, soit la lune pleine. On compte 30 points plus petits, représentant les étoiles, dont 7 sont regroupés en ce qui serait une représentation de la constellation des Pléiades. Dans le bas, un trait courbé pourrait figurer une barque céleste, rajoutée plus tard. À moins qu’il ne s’agisse de la voie lactée. À droite, un autre arc plus grand se situe juste au bord de l’objet. Il avait son pendant, sur la gauche du disque, qui a disparu. Enfin, 39 trous sont perforés tout le long de l’objet. Tous ces éléments s’agencent pour représenter le ciel à un moment donné de l’année, lorsque les Pléaides sont proches de la lune, et vu depuis l’exact endroit où le disque fut trouvé.

On pense que les deux traits latéraux indiquent les points sur l’horizon où le soleil se lève et se couche durant les solstices. Les trous, quant à eux, indiquent des semaines en fonction des cycles lunaire et solaire. Le disque serait dès lors un instrument de mesure du temps, une sorte de calendrier pour définir des périodes en fonction des astres, chose utile à l’agriculture.

Une vaste supercherie ?

Un objet métallique si ancien qui est si bien conservé, voilà qui peut paraître suspect. Dès sa découverte rocambolesque par deux détectoristes, au beau milieu d’une forêt de Nebra-sur-Unstrut, dans le centre de l’Allemagne, des doutes sont émis quant à l’authenticité du disque. Rien de semblable n’a été découvert en Europe, et nombre d’archéologues pensent alors avoir affaire à un faux.

Le disque lors de sa découverte en 2002

L’escroquerie serait phénoménale, mais crédible. Déterré illégalement, le disque est vendu par ses découvreurs à un marchand, puis passe de main en main via le marché noir. Ce n’est que deux ans plus tard que les autorités parviennent à mettre la main dessus.

Il aura fallu une étude au microscope de sa patine pour démontrer que l’objet est bel et bien très vieux. D’autres objets trouvés à ses côtés, comme des glaives ou des têtes de haches, ont été datés au carbone 14 pour confirmer l’ancienneté de l’ensemble.

Une fois son authenticité confirmée, le caractère exceptionnel de l’objet époustoufle jusqu’aux meilleurs experts. L’UNESCO dira du disque, classé sur son registre "Mémoire du monde", qu’il est probablement la découverte archéologique la plus importante du 20e siècle.

L'Arche Nebra

Aujourd’hui, le disque et la quantité d’autres objets découverts dans les environs sont exposés au landesmuseum für vorgeschichte (musée régional de la Préhistoire), à Halle, dans leur province d’origine. Sur les lieux de la découverte, un centre d’interprétation moderne, l’Arche Nebra, dont l’architecture s’inspire d’une barque solaire, accueille les visiteurs et visiteuses depuis 2007.

Et pour la première fois, le disque va quitter l’Allemagne, pour traverser la Manche. Il sera exposé au British Museum de Londres du 17 février au 17 juillet 2022, dans le cadre de l’exposition "The world of Stonehenge". Stonehenge, autre œuvre mystérieuse que l’on pense être en rapport avec les astres et la mesure du temps.

Loading...

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous