Fenêtre sur doc

« Le divorce de mes marrants » : un documentaire musical hors du commun

Romy Trajman

© Panach Company

Comment faire un documentaire musical, pop et décalé sur un sujet sensible ? Réponse dans cet OVNI signé Romy Trajman. Cette jeune réalisatrice belgo-française mène l’enquête au sein de sa propre famille pour tenter de comprendre les raisons du divorce de ses parents. Sorti en salles en France et projeté en Belgique, ce documentaire débarque sur nos antennes et il vaut le détour !

" Le divorce de mes marrants " : un documentaire très original de Romy Trajman réalisée avec Anaïs Straumann-Lévy à voir absolument le samedi 22/10 à 23h15 dans Fenêtre sur doc sur La Trois et à revoir sur Auvio

Romy et son père, Paul Trajman
Romy et son père, Paul Trajman © Panach Company

Le film démarre sur une confession : Romy nous raconte face caméra avoir brusquement refusé les avances d’un jeune homme sans trop savoir pourquoi. " Je ne suis pas une femme, je ne sais pas ce que c’est être une femme, je suis juste la fille de ma mère " dit-elle. Le ton est donné. La jeune réalisatrice, aussi charismatique que cash, va nous emmener dans l’univers intime de son histoire familiale.

Romy a 23 ans et, avec une caméra et l’aide de son amie réalisatrice, décide d’enquêter sur les raisons du divorce de ses parents, il y a plus de 10 ans. Depuis, elle n’a plus vu son père Paul, un artiste-peintre, bipolaire qui vit à Bruxelles. Et elle vit une relation fusionnelle avec sa mère à Paris avec qui elle a un projet de comédie musicale. En pleine crise existentielle, elle a besoin de comprendre les raisons de ce divorce, et bien au-delà.

Une nécessité

"C’est un film que j’avais besoin de faire " explique-t-elle. " Je pense que tout jeune adulte qui comprend qu’il y a des flous, des non-dits, une certaine violence dans sa famille, a besoin de se confronter à son histoire. Mon médium étant le cinéma, et sûrement la caméra me protégeant, le film s’est imposé. Comme une obsession "

 

Nous voilà donc embarqués avec elle dans ce road-movie intime au cœur d’une famille à la fois haute en couleurs mais aussi pleine de failles et marquée par la shoah et la maladie mentale. Son enquête la mène de Bruxelles à Paris en passant par Los Angeles où vit son frère. Cette exploration du passé va faire exploser les non-dits, le tout entrecoupé de chansons pop qui tranchent avec la dureté de certains propos. On voit se dérouler cette aventure libératrice qui va mêler Shoah, secret de famille, chansons mais aussi rires et larmes. Cela aurait pu être lourd, c’est au contraire léger et décalé. Et c’est là toute la clé de la réussite de ce film. Un film qui nous intrigue, nous touche, nous charme et qui ne laisse en tout cas pas indifférent !

Une production Panach Company / Sunset Junction / Kwassa Films et Parallell Cinema

Invitée : Romy Trajman pour Le divorce de mes marrants

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous