Chronique cinéma

Le documentaire "Elizabeth, regard(s) singulier(s)" ressort au cinéma, en hommage à la reine

© © Tous droits réservés

Nicolas Buytaers nous propose une chronique cinéma en forme d’hommages, hommages à la reine Elizabeth II, à Jean-Luc Godard mais aussi aux victimes des attentats. 

Chronique cinéma

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Elizabeth, regard(s) singulier(s)

Ce jeudi 8 septembre, la reine Elizabeth II s’est éteinte. En son hommage, plusieurs salles de cinéma proposent de (re) découvrir le magnifique documentaire de Roger Michell, intitulé " Elizabeth, regard(s) singulier(s)".

Alors que la planète entière rend hommage à la reine Elizabeth II, il est réellement intéressant de se replonger dans sa vie via ce documentaire. La monarque britannique est la seule cheffe d’État ayant vécu et régné aussi longtemps dans le monde. Mais pour beaucoup, elle fût bien plus que tout cela. Elle a été la mère spirituelle des Anglais, la grand-mère, l’arrière-grand-mère même. Et nous, qui ne sommes pas nés sur la perfide Albion, nous aussi, nous la considérons comme faisant partie de notre histoire vu qu’elle nous a toujours accompagnés, certes de loin mais elle a toujours été là, avec ses chiens, ses chapeaux et ses robes couleurs tentures de salon.

Ce documentaire qui revient sur toute la vie de la reine a été réalisé par Roger Michell, réalisateur de "Coup de foudre à Notting Hill". Et on peut dire que ce documentaire, c’est un peu un "Coup de foudre à Buckingham Palace". Une fois de plus, vous allez tomber en amour de cette grande dame pas comme les autres car Michell nous a dépeint un portrait d’elle assez pop, rock et bienveillant. À travers des images, pour la plupart inédites, issues des archives de la famille royale, à travers des interviews de stars comme Paul McCartney qui avoue que pour toute sa génération, la jeune reine était une "bombe", voilà un portrait d’Elizabeth à la fois drôle et touchant. Un portrait qui pose aussi cette question : mais au fond, à quoi sert une reine, quel est son job ? Nous aurons peut-être - certainement - d’autres réponses avec le roi Charles III ! ?

Loading...

Hommage à Jean-Luc Godard

Nous avons appris ce mardi 13 septembre le décès d’une figure emblématique de l’histoire du cinéma, Jean-Luc Godard.

"C’est vraiment dégueulasse… Et ça veut dire quoi dégueulasse ?" Ce dialogue est extrait du film "A bout de souffle" avec Jean Seberg et Jean-Paul Belmondo. Cette réplique a été la plus reprise ces dernières heures pour commenter le décès de Jean-Luc Godard : " Godard est mort, c’est dégueulasse ". Godard, l’un des papes de la Nouvelle Vague. Godard, qui filmait dehors, sans spots, sans maquillage, sans scénario parfois. Godard qui était libre et qui pensait librement son cinéma.

Si vous voulez (re) voir ses films, rendez-vous sur le site LaCinetek.com, une plateforme de streaming qui vous propose les plus grandes œuvres du cinéaste à la location et/ou à l’achat. Des films comme "Pierrot le fou", "bande à part" ou "Le mépris" avec Brigitte Bardot et Michel Piccoli.

Revoir Paris

Le film " Revoir Paris " revient sur les attentats de Paris du 13 novembre 2015 et rend hommage à ses victimes…

Cette histoire commence sous la pluie. Une pluie qui pousse Mia à se réfugier dans un café. Au même moment, ce café est pris pour cible par des terroristes. Ils mitraillent tout ce qui bouge. Trois mois de convalescence plus tard, Mia ne se souvient pas de grand-chose. Alors, elle revient sur les lieux du drame et croise d’autres destins brisés comme le sien, d’autres personnes qui lui reprochent son attitude, d’autres humains en quête de sens…

Car il est là le thème de ce film : dans le souvenir. Se souvenir pour guérir, se souvenir pour vivre, se souvenir pour passer à autre chose. "Revoir Paris" de la réalisatrice Alice Winocour se met réellement à la place des victimes mais sans pathos grossier, exacerbé. Il y a de la sensibilité et du sens à cette démarche de reconstruction… pour être heureux à nouveau ! Le tout emmené par une Virginie Efira, toujours aussi étonnante plus sa filmographie grandit.

Loading...

Sur le même sujet

Dans "Don’t worry darling", Olivia Wilde décortique le couple et égratigne les faux-semblants

Chronique cinéma

Funérailles d’État de la reine Elizabeth II d’Angleterre : tout savoir sur le déroulement de la journée

Décès d'Elizabeth II

Articles recommandés pour vous