Cinéma

Le dormeur éveillé de Boris Van der Avoort : une réconciliation avec les insomnies

© Tous droits réservés

23 juin 2021 à 13:59Temps de lecture1 min
Par Christine Pinchart

Notre manière de dormir est culturelle. Il y a deux siècles on pouvait dormir en deux temps, à son rythme. Aujourd'hui la rentabilité veut que la nuit soit continue et plus courte.

Notre environnement également, peut être le perturbateur de notre sommeil. Lorsqu'un éclairage violent perturbe la faune nocturne, et que des oiseaux en perdent leurs repères et se mettent à chanter en cours de nuit, il est normal d'être déphasé. 

L'affiche du film "Le dormeur éveillé"

Le film de Boris Van der Avoort est né d'un long chemin de nuits éveillées qu'il finit par accepter; d'ailleurs il n'est pas le seul à souffrir de ces nuits d'insomnies répétées. Et nous ne sommes pas tous égaux devant le sommeil. Il y a les alouettes, qui sont des couches tôt, et les hiboux qui vont veiller tard, et avoir des difficultés à se réveiller le matin. 

La nuit nous enseigne ce que nous sommes, le jour nous enseigne ce que nous devons être

Une introspection de la vie nocturne, douce et réparatrice

"Le dormeur éveillé" a reçu le Prix de la SCAM du meilleur scénario au Millenium Festival. Il sera projeté les 26 juin, 1er, 2 et 17 juillet à Flagey à Bruxelles.

lire aussi : Retour en salles pour les films primés par Millenium

Rencontre avec Boris Van der Avoort pour évoquer ces nuits d'insomnies, poétiques et créatives...

la bande-annonce

Inscrivez-vous à la newsletter à la Chronique de Hugues Dayez

Chaque mercredi, recevez dans votre boîte mail la chronique du spécialiste Cinéma de la RTBF sur les sorties de la semaine.

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous