RTBFPasser au contenu
Rechercher
Icône représentant un article video.

WRC

Le fech-fech, le piège surprenant et ultime au Rallye du Kenya

24 juin 2022 à 15:16Temps de lecture1 min
Par Maxime Berger

Cette journée du Rallye du Kenya, 6e manche du championnat WRC, a connu de multiples rebondissements vendredi avec, par exemple, l'abandon de Sébastien Loeb (Ford) et une crevaison pour Sébastien Ogier (Toyota), offrant la première place provisoire à Kalle Rovanpera (Toyota).

Après sept spéciales, le Finlandais précède le Britannique Elfyn Evans, également sur Toyota, de 22,4 secondes et l'Estonien Ott Tanak (Hyundai) de 25,3 secondes. Notre compatriote Thierry Neuville (Hyundai) est 5e à environ une minute.

Hormis le leader de l'épreuve, qui avait failli partir à la faute jeudi, tous les pilotes ou presque ont rencontré une mésaventure aujourd'hui. Le piège ultime du jour étant le fech-fech. Le quoi ?

Le fech-fech (fesh-fesh en anglais) est un sable extrêmement fin, qui a un peu l'aspect de la farine. Présent à quelques reprises sur ce parcours, notamment lors de la longue spéciale de 31 kilomètres programmée deux fois, il a piégé pas mal de pilotes. La poussière est projetée un peu partout, dans l'habitacle aussi, et vous n'y voyez plus rien. Si vous perdez trop de vitesse, vous pouvez y rester. Si vous n'êtes pas attentif, vous pouvez rester bloqué dans une grosse ornière. Le fech-fech a donné des images extrêmement spectaculaires sur les routes du Rallye du Kenya ce vendredi.

Les plus jeunes découvrent, comme Oliver Solberg (Hyundai) qui en rigolait tellement il venait de vivre un moment difficile, les plus expérimentés sont encore parfois piégés, comme Sébastien Loeb (Ford) qui a reconnu s'être perdu pendant quelques secondes durant la matinée tant la visibilité était devenue faible.

Loading...
WRC Kenya : Thierry Neuville
WRC Kenya : Thierry Neuville Hyundai Motorsport

Articles recommandés pour vous