Belgique

Le fédéral s'accorde sur la répartition des 250 millions d'investissements dans le rail

© Belga

25 févr. 2022 à 14:53Temps de lecture1 min
Par Belga

Le conseil des ministres s'est accordé sur la répartition des 250 millions d'euros d'investissements ferroviaires dans le cadre du Plan de transition, avec comme objectifs une meilleure liaison entre Bruxelles et Luxembourg, des gares plus accessibles, une infrastructure ferroviaire renforcée pour plus de transport de marchandises et un trafic amélioré des passagers, annonce vendredi le ministre de la Mobilité, Georges Gilkinet.

Sur cette enveloppe, 180 millions seront consacrés au transport de marchandises. Les investissements prévus y sont nombreux, que ce soit dans les ports d'Anvers, de Gand et de Zeebrugge, sur la route stratégique de Montzen et la ligne Athus-Meuse, ou encore dans les liaisons ferroviaires avec les grandes entreprises.

Parallèlement, 42 millions iront à l'axe ferroviaire entre Bruxelles et Luxembourg, la Belgique souhaitant davantage de liaisons ferroviaires internationales, de jour et de nuit, avec Bruxelles comme hub ferroviaire international. Les investissements prévus permettront de relier Bruxelles, Luxembourg et Strasbourg entre elles tout en améliorant la connexion du Benelux avec la France, la Suisse et l'Italie. Grâce à ces moyens supplémentaires, les travaux d'investissement prévus seront accélérés afin que la liaison ferroviaire modernisée puisse être mise en service plus tôt, dans le courant de l'année 2028, a précisé le ministre.

Enfin, le volet accessibilité des gares et des trains bénéficiera quant à lui de 28 millions d'euros qui seront utilisés pour des projets digitaux destinés à proposer un meilleur accueil dans les gares et une meilleure information des voyageurs. Des travaux seront également réalisés afin de rehausser la hauteur des quais.

 

 

Articles recommandés pour vous