Belgique

Le festival du Gordel mettra l'accent sur les communes à facilités

Ben Weyts

© KRISTOF VAN ACCOM - BELGA

09 janv. 2015 à 15:22 - mise à jour 09 janv. 2015 à 16:07Temps de lecture1 min
Par Belga News

L'an dernier, la seconde édition du Gordelfestival ("festival de la ceinture", autre nom de la périphérie flamande autour de Bruxelles) avait attiré 23.000 personnes, près du double des 12 500 personnes de la première édition. Bien moins toutefois que les 80 000 à 100 000 participants des grandes éditions du Gordel, marquées par la revendication de scission de l'arrondissement de Bruxelles-Hal-Vilvorde, exaucée par la 6e réforme de l'Etat.

Plusieurs organisations flamandes s'étaient plaintes l'an dernier de la faiblesse du caractère flamand de la nouvelle formule.

Répondant à une question écrite du député N-VA Willy Segers, le ministre flamand Ben Weyts, en charge de la Périphérie, leur a donné raison et s'est accordé en ce sens avec les organisateurs.

Outre sur le caractère flamand, l'accent sera mis aussi sur les communes à facilités, a-t-il dit. Les associations et les administrations communales des 44 communes "vertes" de la périphérie bruxelloise (Groene Gordel, volets touristique, récréatif, environnemental et culturel) seront davantage sollicitées dès l'entame du projet.


Belga

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous