RTBFPasser au contenu
Rechercher

Regions Namur

Le festival Les Solidarités toujours sur la Citadelle de Namur en 2023 ?

Le festival Les Solidarités doit tenir, ces 26, 27 et 28 août, sa dernière édition avant les travaux de rénovation du théâtre de Verdure et du Stade des Jeux. Dernière édition avant de migrer vers un site transitoire toujours sur le territoire namurois.

La dernière ? Vraiment ? Le doute est désormais permis. On peut légitimement se demander si le festival ne sera pas encore, l’année prochaine, sur le plateau de la citadelle. Il nous revient que le dossier de rénovation de l’esplanade de la Citadelle est très complexe, et pourrait avoir du retard au démarrage. Conséquence plausible : pas besoin de déménager pour l’édition des Solidarités 2023, puisque les travaux n’auront toujours pas commencé.

Un dossier très complexe

Alors que l’on pensait que les travaux pourraient commencer dès la rentrée de septembre, L'échevine Anne Barzin, en charge de la Citadelle avance désormais le printemps 2023, "au mieux" et, comme si les jeux étaient déjà faits, nous précise déjà : "si on est finalement encore plus tard, et qu’un évènement comme les Solidarités peut encore se faire sans mettre en péril l’avancée des travaux, évidemment que l’on proposera aux organisateurs de rester une année supplémentaire".

C’est un dossier de rénovation très complexe, nous détaille l’échevine. Le classement du site en 2016 a permis l’obtention de subsides mais, en contrepartie, cela rajoute aussi des contraintes. "Dans le choix des matériaux notamment", explique Anne Barzin, " puisque tout doit être refait à l’identique. On doit, par exemple, prendre exactement le même béton que celui qui a été utilisé pour la construction". La rédaction du cahier des charges pour les futurs appels d’offres a pris du retard. À cela s’ajoute le contexte international, la flambée du prix des matières premières. Rien n’est simple et cela rallonge les délais. Quand on sait que l’on est parti pour minimum deux ans de travaux, ce n’est clairement pas un petit chantier.

Quand commenceront réellement les travaux ? Anne Barzin affirme que la réponse définitive viendra à l’automne, "quand on y verra plus clair".

Loading...

Un délai supplémentaire qui ne serait pas de refus

La Ville vient en tout cas d’informer l’organisation des Solidarités, de cette possibilité d’une édition supplémentaire sur le plateau de la Citadelle. Une hypothèse accueillie presque avec soulagement par Denis Gerardy, directeur et programmateur du festival. "C’est clairement un rebondissement, puisque nous sommes déjà en pleine recherche d’un lieu alternatif pour l’an prochain, mais si on peut encore le faire dans de bonnes conditions en 2023, on le fera encore à la Citadelle. Dans de bonnes conditions, cela veut dire qu’il ne faudrait pas que le site se détériore encore plus. Il y a déjà beaucoup d’espaces que l’on ne peut pas occuper, comme les gradins par exemple".

Un an de plus, c’est permettre au festival d'affiner le déménagement. Manifestement, le choix d’un lieu temporaire, le temps des travaux, sur le territoire namurois se révèle plus complexe que prévu. " C’est difficile, on doit repartir d’une page blanche, tout reconstruire et il n’y a pas 100.000 possibilités car il faut tenir compte de l’impact sur le voisinage d’un tel évènement. Dès qu’on se rapproche un peu trop de la ville, c’est ce qui coince. Et un an pour tout préparer, c’est vraiment très court".

Loading...

Trois choix possibles

3 lieux sont envisagés mais à l’heure d’écrire ces lignes, rien n’est encore tranché. Il y a d'abord,  l’aérodrome de Temploux, ensuite un terrain privé sur les hauteurs de Namur et enfin, le Zoning Ecolys de Suarlée, à proximité des bâtiments des Cafés Delahaut. Son patron, François Delahaut nous confirme qu’il a été approché par l’organisation des Solidarités. " On dispose effectivement d'une infrastructure qui se prête bien pour l’organisation du festival. Notre brasserie peut servir de QG pour les artistes, pour la logistique, l’organisation. Je suis prêt à privatiser."

Les organisateurs des Solidarités devaient annoncer leur choix à l’issue de cette édition 2022. Le report possible des travaux de rénovation du Théâtre de Verdure et du Stade des Jeux, après l’été 2023, change désormais la donne.

"J’espère que l’on pourra être rapidement fixé", déclare Denis Gerardy, le directeur du festival, "car organiser ce déménagement, c’est véritablement toute une année de travail".

Sur le même sujet

La dernière édition des Solidarités, à la Citadelle, débute ce vendredi à Namur

Regions Namur

Namur : la 37e édition du salon Valériane placée sous le signe de la transition écologique

Regions

Articles recommandés pour vous