RTBFPasser au contenu
Rechercher

Les Mythes de l'actu

Le fil d’Ariane, notre guide dans le labyrinthe du monde

Ariane donnant le fil à Thésée afin qu’il puisse sortir du Labyrinthe de Dédale, par Pelagius Palagi
04 nov. 2021 à 06:26Temps de lecture3 min
Par Céline Dekock d'après la chronique de Pascale Seys

Quoi ou qui que nous perdions, il s’agit toujours d’une rupture dans nos vies qui nous fait perdre le fil. Les civilisations connaissent de vertigineux moments d’égarement où le sens de l’histoire semble s’enliser dans un dédale de sens indéchiffrable. Si l’on accepte que le monde soit saturé de larges zones d’obscurité, on peut comparer ce monde à l’espace réel ou mental du labyrinthe, dont le mot même dit "l’enchevêtrement", la complexité et les innombrables voies sans issues… Pascale Seys, dans ses Mythes de l’actu, nous explique comment, en traversant le temps, les mots et les mythes nous rappellent à notre mémoire.

Les mythes de l'actu

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Dédale, le Minotaure et Thésée

Mosaïque, retrouvée à Thuburbo Majus en Tunisie, représentant le labyrinthe de Dédale et en son centre, le Minotaure terrassé par Thésée

Un dédale est une forme de labyrinthe complexe aux issues impossibles à trouver. Ce terme vient du personnage de la mythologie grecque. Dédale est un inventeur et un architecte de génie. D’ascendance royale, cet Athénien est connu, dans la mythologie grecque, comme étant l’inventeur d’un labyrinthe aux issues introuvables.

Cette œuvre est une commande du roi Minos, qui a demandé à Dédale de construire ce lieu qui serait une prison pour le Minotaure, cet être violent mi-homme, mi-taureau, né des amours de Pasiphaé, l’épouse du roi Minos, et d’un taureau blanc envoyé par Poséidon.

La Chute d'Icare, par Giovanni Fedini, au Palazzo Vecchio de Florence

D’après la légende, Dédale est le seul à connaître les plans de ce lieu impossible, il est donc le seul à pouvoir y trouver son chemin. Pourtant, deux personnes en dehors de dédale ont réussi à sortir du labyrinthe. Icare, fils de Dédale, qui parvient à sortir du labyrinthe par la voie des airs, confectionner des ailes à l’aide de cire et de plumes, ailes qu’il se brûlera en volant trop prêt du soleil.

Avant Icare, Thésée, grand héros de l’Attique et futur roi d’Athènes, réussit l’exploit de sortir du labyrinthe de Dédale, après avoir vaincu le Minotaure. Mais cet exploit, Thésée ne l’a pas accompli seul. Il a en effet reçu l’aide précieuse d’Ariane.

Ariane, princesse amoureuse et trahie

Ariane n’est autre que la fille du roi Minos et de Pasiphaé. Elle est donc en quelque sorte la demi-sœur du Minotaure. Lorsque Thésée arrive en Crête pour combattre le Minotaure, la jeune fille tombe immédiatement amoureuse de l’Athénien. Sachant qu’il courrait à sa perte en entrant dans le labyrinthe, Ariane décide de trahir son père en offrant à son bien-aimé une bobine de fil qui lui permettrait, ensuite, de retrouver son chemin. Elle pose simplement une condition, que Thésée l’emmène et l’épouse. Thésée réussit donc à ressortir du labyrinthe, après avoir tué le Minotaure.

Ce fil d’Ariane est donc ce fil qui nous guide dans l’obscurité, c’est le fil qui guide les plongeurs dans les eaux profondes.

Ariane abandonnée sur l'île de Naxos par Thésée

Pourtant, Thésée ne tiendra pas parole et abandonnera Ariane à son sort. Les versions de l’histoire diffèrent sur les raisons de l’abandon d’Ariane par Thésée. Pour certains, Thésée abandonne volontairement Ariane sur l’île de Naxos, pour d’autres, c’est une tempête qui force Thésée à abandonner sa promise sur l’île. D’autres encore racontent que c’est sur l’ordre des dieux que Thésée est contraint de laisser sa bien aimée. Quoi qu’il en soit, ce manquement à sa promesse ne sera pas sans conséquence pour Thésée, dont le retour triomphal à Athènes sera terni par la mort de son père, Egée.

En effet, il était convenu que les voiles du bateau de Thésée portent le message de l’issu du combat du héros contre le Minotaure. Des voiles noires annonceraient la défaite de Thésée, des voiles blanches la victoire de ce dernier. Représailles des dieux, oubli malheureux ou coup du sort, Thésée oublie de changer les voiles de son bateau, qui portent donc le funeste et pour le moins erroné message de la mort de Thésée. Egée, terrassé par le chagrin d’avoir perdu son fils, se jette dans la mer qui porte désormais son nom.

Ariane et Dionysos, peinture de Giovanni Antonio Pellegrini

Quant au destin de la pauvre Ariane, certains racontent qu’elle meurt de chagrin sur l’île de Naxos. Homère, dans L’odyssée, raconte qu’elle mourût sur l’île de Naxos, d’une flèche tirée par Artémis. Selon d’autres écrits, Ariane aurait suivi Dionysos et l’aurait épousé.

Ces légendes d’Ariane et Thésée, d’Ariane et Dionysos, ainsi que l’abandon de la jeune fille sur l’île de Naxos inspirera d’ailleurs bon nombre de compositeurs, avec notamment l’opéra Ariane à Naxos de Richard Strauss ou encore L’Arianna de Monteverdi.

Sur le même sujet

L’archéologie musicale, redonner vie aux paysages sonores de l’Antiquité grecque

Journal du classique

Pygmalion et Galatée, du mythe à l’effet

Les Mythes de l'actu

Articles recommandés pour vous