Regions Hainaut

Le frelon asiatique est capable de vous projeter de l’acide dans les yeux : voici comment le reconnaître et comment s’en débarrasser

12 juil. 2022 à 16:19 - mise à jour 14 juil. 2022 à 09:30Temps de lecture2 min
Par Pierre Wuidart, Florence Dussart et Maxime Maillet

Les frelons asiatiques sont bien présents chez nous depuis plusieurs années. Cette espèce invasive s’attaque aux abeilles et aux ruches, mais aussi aux humains dans certains cas. Si cet insecte n'est pas plus dangereux qu'une guêpe ou que le frelon européen, il n'aime pas qu'on dérange son territoire et ses piqûres restent douloureuses.

Le frelon asiatique est facile à reconnaître : il a le thorax noir, une bande orange sur le ventre, des pattes dont les extrémités sont colorées de jaune vif. Il mesure jusqu’à 3 centimètres. 

Pour voir exactement à quoi il ressemble et savoir comment s’en débarrasser, nous sommes allés chez Abel Regueras à Eugies dans l’entité de Frameries (Hainaut). Abel avait installé des nichoirs, mais l’un d’eux a été colonisé par des frelons asiatiques. Il est impressionné par leur système de défense : "quand on s’approche à moins d’un mètre, ils viennent directement sur vous. Vraiment, à 50 centimètres du visage, c’est impressionnant!"

>>> A voir sur Ma Télé : deux premiers nids de frelons asiatiques à Anhée et Onhaye

RTBF

Abel est impressionné, mais pas fou. La piqûre du frelon est douloureuse. En plus, l’insecte est capable de pulvériser une sorte d’acide à hauteur des yeux

Certains voisins, allergiques, ont d'ailleurs fermé leurs fenêtres. Abel, lui, a appelé l’un de ses amis, Michael Debière. Ce désinsectiseur sait comment se débarrasser du frelon asiatique. "On va injecter une poudre très volatile au sein du nid. L’insecte va disperser cette poudre dans le nid et être très vite neutralisé".

On peut aussi appeler les pompiers. Le 112. Il est aussi conseillé de signaler le nid à la Région wallonne sur observatoire.biodiversite.wallonie.be. Sur ce même site internet, vous retrouverez  une carte avec tous les individus et les nids observés dans nos régions.

La méthode la plus efficace pour freiner la propagation du frelon asiatique reste donc la destruction des nids, et ce le plus rapidement possible pour notre désinsectiseur. "Ce nid primaire va développer un autre nid secondaire qui va être greffé à la cime d’un arbre entre 8 et 40 mètres de haut". Bien moins accessible que le nichoir d’Abel. De surcroît, ce nid va servir pendant l’hiver à éduquer une centaine de reines. Au printemps, chaque survivante sera à la tête d’un nouveau nid dans nos jardins et nos campagnes.

Articles recommandés pour vous