Tous les sports

Le geste de Vincent Kompany à la base d'une sculpture "Fair-Play" à Ganshoren

Pierre Kompany accompagné d'Isabelle de Bellefroid à sa gauche et à côté d'elle, Philippe Housiaux

© André Paquay

Une poignée de main, une tape dans le dos, des félicitations. Le Fair-Play est simple en théorie mais dans la pratique, il n’est pas toujours mis en œuvre. C’est le combat que mène Philippe Housiaux, président du Panathlon Wallonie-Bruxelles (une asbl qui défend le Fair-Play et les valeurs du sport). Il souhaite un monde sportif plus juste. Tel est l’enjeu et la symbolique de cette sculpture installée à Ganshoren (commune de Bruxelles).

Liverpool – Manchester City : finale de League Cup 2016, le début d’une collaboration

28 février 2016, finale de la Coupe de la Ligue, Wembley. Liverpool affronte Manchester City. Au bout d’un 1-1, la séance de tirs au but a lieu. Score final : 1-3, Manchester City remporte la coupe. Vincent Kompany va féliciter les joueurs adverses avant même de fêter la victoire avec son équipe. Récompensé d'un prix pour ce geste Fair-Play (reçu par son père, Pierre Kompany) Vincent Kompany est à la base d'une collaboration entre le Panathlon et Pierre Kompany.

6 ans plus tard, une sculpture symbolique prend place à Ganshoren. Une symbolique que nous explique l’artiste, Isabelle de Bellefroid, "C’est le symbole de l’union, des 4 mains, du Fair-Play tout simplement dans le milieu sportif et au-delà. J’espère que ça inspirera d’autres gens".

Philippe Housiaux va même plus loin, pour lui la symbolique est forte, "c’est une forme d’aboutissement, une manière de mettre en exergue toutes les valeurs du sport, du respect, de la solidarité, de l’entraide et de l’esprit d’équipe. C’est ça, ces 4 mains qui s’entrecroisent, qui se tiennent, sont la preuve que le sport est la plus grande famille qui soit mais qui ne fonctionne que si elle est unie et si elle est réunie par le truchement du relais du Fair-Play, du relais du Panathlon et aussi via une œuvre magistrale comme celle-ci, qui est une première Européenne".

Pierre Kompany accompagné de jeunes du club BX Bruxelles, symbole du Fair-Play dans la commune
Pierre Kompany accompagné de jeunes du club BX Bruxelles, symbole du Fair-Play dans la commune André Paquay

Un endroit stratégique pour un passage de relais

Le lieu n’a pas été choisi par hasard. Située à l’intersection de l’avenue des Neufs Provinces et de la rue aux Bois, la place où la sculpture a été inaugurée est un lieu sportif. Selon Pierre Kompany, "c’est un endroit central pour tout ce qui est sport. Vous avez d’un côté, dans le bois, le terrain de foot, la pétanque, le judo, le terrain de tennis. Terrain de tennis où Kim Clijsters a gagné son premier tournoi national à 15 ans."

Cette sculpture, c’est un passage de relais, un véritable bâton de relais a d’ailleurs été offert par Philippe Housiaux à Pierre Kompany, "ça représente la chaîne. Quand on passe le relais à quelqu’un, c’est pour aller le mettre plus loin, mais ici nous ne sommes pas la ligne d’arrivée. Nous sommes une étape, parmi les autres en train de faire de la sensibilisation à la compréhension humaine".

Passage de relais entre Philippe Housiaux et Pierre Kompany
Passage de relais entre Philippe Housiaux et Pierre Kompany André Paquay

Ganshoren, 15e commune de Bruxelles à rejoindre le mouvement Fair-Play

15 communes sur 19, tel est le bilan actuel. Ganshoren devient la 15e commune de la capitale à se joindre au projet. Mais pour Philippe Housiaux, ce n’est qu’une étape, "ce qui est important pour nous, c’est qu’il y ait un maximum de communes, et à travers les communes, les clubs, les dirigeants et les sportifs, qui vivent avec nous les valeurs du sport dans le cadre de leurs compétitions. A un moment donné, les valeurs du sport sont plus importantes que de gagner ou perdre. La région Bruxelloise avec 15 communes, nous espérons avoir les 19, est la preuve que notre société ne demande pas mieux que de vivre harmonieusement toutes ces valeurs non seulement au travers du sport mais ce sont aussi des valeurs universelles".

Sur le même sujet

Anderlecht : le monument d’Egide Rombaux va être démonté "la mort dans l’âme"'

Regions

Décès de l’artiste argentin Antonio Segui

Exposition - Accueil

Articles recommandés pour vous