Economie

Le gouvernement wallon détaille son accord sur le budget 2023 : des mesures concrètes à court, moyen et long terme

© Tous droits réservés

07 oct. 2022 à 13:51Temps de lecture3 min
Par Elisabeth Groutars

Le gouvernement wallon a trouvé un accord sur le budget 2023. Cet accord vise une maîtrise des dépenses et une réponse à la crise énergétique. Une réponse qui s’ajoute aux mesures concrètes attendues du côté de l’Union européenne ainsi qu’à celles prises par le gouvernement fédéral.

Maîtriser les dépenses

"Maîtriser le budget permet de répondre aux besoins des citoyens wallons tout en élaborant un budget sérieux”, a déclaré Elio Di Rupo. Le gouvernement poursuit ses efforts afin de diminuer la croissance de la dette et atteindre un déficit soutenable, tel que le demandait la commission régionale de la dette.

"Durant la période de la Covid, la Wallonie a connu un endettement extrêmement important. Pourtant, malgré la crise énergétique et les dépenses concernant les inondations, la Wallonie est arrivée à une réduction de son déficit”, a précisé le ministre-président wallon.

Concernant la trajectoire budgétaire, celle qui doit conduire à l’équilibre budgétaire pour le budget des affaires courantes, le gouvernement a annoncé avoir réalisé un résultat nettement meilleur que celui prévu dans l’accord de gouvernement. La volonté est d’atteindre l’équilibre pour les affaires courantes pour 2024.

Investir face à la crise énergétique

Le gouvernement mobilise environ 3 milliards d’euros pour faire face à la crise énergétique. Il demande également une contribution aux sociétés de distribution de gaz et d’électricité et aux grands producteurs d’énergie renouvelable pour diminuer la facture énergétique des citoyens. "Nous demandons une automaticité de réduction des factures aux gestionnaires de réseau de distribution sur un certain nombre de boni cumulés pour pouvoir les réinjecter dans la facture des citoyens, des entreprises", a précisé Elio Di Rupo.

Afin de faire face à la crise, des mesures concrètes ont été décidées : des mesures d’urgence qui seront mises en place à court terme et d’autres, qui seront appliquées à moyen et long terme.

Les mesures d’urgence sont :

  • Aides directes aux indépendants et aux entreprises ;

  • Indexation des APE ;

  • Garanties, facilités de paiement et prêts bonifiés pour les indépendants et les entreprises ;

  • Aides directes aux institutions d’aide et de soins ;

  • Non-indexation des loyers des passoires énergétiques ;

  • Maintien des allocations familiales ;

  • Non-augmentation de la facture déchets pour les citoyens ;

  • Aide mobilité pour les aides familiales et ménagères

Les mesures à moyen et long terme :

  • Réforme et augmentation des primes énergie ;

  • Augmentation des budgets Renopack/Ecopack ;

  • Aide aux audits énergétiques des entreprises ;

  • Soutien à l’accès à la propriété ;

  • Doublement de la prime pour la formation des demandeurs d’emploi

Comment financer ces mesures ?

Pour solder ce budget, le gouvernement "a travaillé sur différents axes", a expliqué le ministre wallon du Budget Adrien Dolimont. Le premier axe a consisté à puiser dans les réserves des différents organismes régionaux, ce qui représente une mobilisation de 703 millions d’euros. Le gouvernement wallon réalise aussi 400 millions d’euros d’économies structurelles depuis 2021 (au lieu des 300 millions d’euros initialement prévus) : 150 millions d’euros en 2022 à 250 millions d’euros en 2023.

Le gouvernement s’engage également à une série d’efforts structurels comme la réduction de 8% des indemnités ministérielles. "On voulait être exemplaire en la matière", assure Adrien Dolimont. À ces efforts, s’ajoutent une réduction des dépenses dans toutes les administrations et les cabinets ainsi qu’une optimisation et un renforcement de la mobilité interne des agents de la fonction publique.

Le gouvernement annonce également que les perceptions des amendes administratives seront, elles aussi, optimisées.

Par ailleurs, une réforme du dispositif d’aide à l’emploi est prévue, tout comme pour le dispositif des chèques-entreprises.

Pour assurer son budget 2023, le gouvernement a aussi travaillé sur une réduction du Plan de relance et sur une priorisation des différents projets tout en maintenant les 42 projets prioritaires ciblés avec les partenaires sociaux.

Enfin, bonne nouvelle pour les citoyens wallons : malgré la crise énergétique, le Covid et les répercussions du conflit en Ukraine, de nouvelles taxes ne verront pas le jour en Wallonie. "Au contraire, on débloque même des moyens pour pouvoir aider les personnes au vu de la situation de crise que nous connaissons aujourd’hui", assure le ministre wallon du Budget.

Sur le même sujet : Extrait JT (07/10/2022)

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet