RTBFPasser au contenu
Rechercher
Icône représentant un article video.

Moteurs Formule 1

Le Grand Prix de Belgique supprimé du calendrier ? "Ce n’est pas encore perdu", insiste Gaëtan Vigneron

Notre journaliste Gaëtan Vigneron se trouve actuellement à Jeddah, en Arabie Saoudite, pour la deuxième manche de la saison de Formule 1 qui aura lieu ce dimanche.

Ce jeudi, il a réagi aux rumeurs de suppression du Grand Prix de Belgique du calendrier de F1. Celui prévu au mois d'août prochain pourrait-il être le dernier disputé à Spa-Francorchamps avant longtemps ?

Hier, Stefano Domenicali, président de la Formule 1, a évoqué un nombre de 30 Grands Prix disputés sur une saison dans un futur plus ou moins rapproché, ce qui a donné des idées à certains...

"En 2023, il y aura la première année d’un contrat de 10 ans du Qatar. Il y aura aussi l’arrivée de Las Vegas, même si ce n’est pas encore officiel. Il y aura également le retour de la Chine si le Covid le permet. La volonté de la F1, c’est de couvrir l’Europe et l’Afrique, le Moyen-Orient et l’Asie, et les Amériques. Il y a énormément d’intérêt provenant du monde entier pour organiser une course. On évoque l’Afrique du Sud, le Rwanda, la Colombie, la Malaisie et l’Allemagne notamment. Il y a des Grands Prix qui ont un contrat en cours et d’autres qui arrivent en fin de contrat. C’est le cas de la France qui essaye de sauver sa peau et de la Belgique."

Si la Belgique est en "danger", elle garde néanmoins plusieurs atouts : "la Russie n’est plus au calendrier, le circuit de Spa-Francorchamps est mythique et il y a surtout le facteur Max Verstappen, qui assure d’avoir un deuxième "Grand Prix des Pays-Bas" sold out", explique notre envoyé spécial.

"Les contingences pour signer un Grand Prix sont à la fois économiques, politiques et climatologiques. Ça discute énormément. Le Grand Prix de Belgique n’est pas encore perdu mais ça sera assez chaud", conclut Gaëtan Vigneron.

Sur le même sujet

F1, Arabie saoudite : Charles Leclerc (Ferrari) encore le plus rapide lors de la deuxième séance d’essais libres

Moteurs Formule 1

Articles recommandés pour vous